Agriculteurs : des revenus au plus haut

La Commission des comptes de l'agriculture de la Nation s'est réunie le 12 décembre 2012 pour examiner la situation prévisionnelle du revenu des exploitations agricoles en 2012.

36,5 kE de résultat en moyenne par exploitation
Le résultat courant avant impôts des exploitations agricoles s'améliore (+4%) et atteindrait en moyenne 36.500 Euros par actif en 2012, soit son plus haut niveau historique. Ce chiffre moyen est en forte hausse en raison des résultats exceptionnellement élevés des exploitations de grandes cultures. Elles sont en augmentation pour la 3ème année consécutive.

Des disparités selon les spécialisations
La conjoncture des prix de nombreux produits agricoles a été bien orientée. C'est en particulier le cas pour : les céréales et oléo-prétéagineux qui ont suivi la forte hausse des cours mondiaux ; le maraîchage ; l'arboriculture ; l'élevage hors-sol (avicole et porcin). Néanmoins, d'autres secteurs sont confrontés à un repli. Il s'agit de l'élevage bovin laitier et à viande, ainsi que de l'élevage ovin avec la hausse du prix des aliments ; la viticulture en raison de la faiblesse de la récolte.

Nécessité d'un rééquilibrage des crédits de la PAC
Globalement, l'évolution du revenu agricole en France est supérieure à la moyenne européenne. Le Ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a pris acte de cette évolution et des disparités historiquement marquées entre filières : Ces résultats me confortent dans l'idée que la répartition des crédits de la PAC doit être rééquilibrée en faveur des filières d'élevage. Ils soulignent la nécessité de mettre en place des dispositifs de lissage de la volatilité des cours des matières premières.