La bourse ferme dans 8 min
  • CAC 40

    6 500,08
    -57,32 (-0,87 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 730,50
    -46,88 (-1,24 %)
     
  • Dow Jones

    33 701,04
    -298,00 (-0,88 %)
     
  • EUR/USD

    1,0039
    -0,0053 (-0,52 %)
     
  • Gold future

    1 762,10
    -9,10 (-0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    21 283,65
    -2 219,38 (-9,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    507,23
    -34,37 (-6,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,65
    +0,15 (+0,17 %)
     
  • DAX

    13 547,43
    -149,98 (-1,09 %)
     
  • FTSE 100

    7 548,55
    +6,70 (+0,09 %)
     
  • Nasdaq

    12 697,82
    -267,52 (-2,06 %)
     
  • S&P 500

    4 226,22
    -57,52 (-1,34 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,77 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1794
    -0,0139 (-1,16 %)
     

Comment les agriculteurs réduisent leur recours aux pesticides

Philippe HUGUEN / AFP

Bruxelles a présenté une proposition de loi visant à réduire de moitié l’usage des pesticides d’ici à 2030. En France, près de 90% des agriculteurs ont changé leurs pratiques. Mais les alternatives sont coûteuses, et pas toujours efficaces.

La chasse aux pesticides est lancée. Ce mercredi 22 juin, a dévoilé sa proposition de règlement visant à réduire de moitié d’ici à 2030 l’usage de pesticides chimiques ou dangereux dans l’Union européenne. L’effort demandé aux . Ils devront privilégier des “méthodes alternatives écologiques de prévention” contre les insectes et les maladies et tenir des “registres” détaillant leurs pratiques. En contrepartie, l’UE ajustera la Politique agricole commune (PAC) pour “garantir que les agriculteurs soient indemnisés de tous les coûts liés aux nouvelles règles pendant une période de transition de cinq ans”.

n’ont pas attendu la législation européenne pour se mettre en ordre de bataille. ont globalement reculé de 20% en 2020 par rapport à la moyenne de 2012-2017 , malgré une hausse de 23% en 2020. “Près de 90% des agricoles”, estime Rémi Dumas, vice-président du syndicat Jeunes agriculteurs, et viticulteur dans l’Hérault. Plusieurs initiatives ont vu le jour ces dernières années pour pousser les exploitants à réduire leur recours aux pesticides.

À l’instar du , signé par 44 partenaires du secteur agricole qui vise à trouver des solutions concrètes pour réduire l’utilisation de pesticides. Pour le blé par exemple, le contrat de solutions propose trois leviers: le choix de variétés résistantes, le décalage de la date de semis et l’utilisation d’outils d’aide à la décision. Les agriculteurs piochent dans la centaine de fiches proposées pour diminuer les PPP (produits phytopharmaceutiques). Le contrat de solutions est “une matrice de décisions à disposition des agriculteurs”, résume Christian Durlin, vice-président de la Commission environnement à la FNSEA.

Label haute valeur environnementale

Malgré des critiques, le label “haute valeur environnementale” (HVE) tient aussi son rôle dans la réd[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles