La bourse ferme dans 1 h 7 min
  • CAC 40

    6 866,42
    +100,90 (+1,49 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 128,07
    +47,92 (+1,17 %)
     
  • Dow Jones

    35 146,43
    +566,35 (+1,64 %)
     
  • EUR/USD

    1,1293
    -0,0024 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 781,10
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    43 153,95
    -150,88 (-0,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 244,06
    -16,10 (-1,28 %)
     
  • Pétrole WTI

    67,96
    +1,70 (+2,57 %)
     
  • DAX

    15 350,42
    +180,44 (+1,19 %)
     
  • FTSE 100

    7 224,24
    +101,92 (+1,43 %)
     
  • Nasdaq

    15 142,98
    +57,51 (+0,38 %)
     
  • S&P 500

    4 581,71
    +43,28 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    27 927,37
    -102,20 (-0,36 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3250
    +0,0015 (+0,12 %)
     

Agressions sexuelles : CentraleSupélec sous le choc après une enquête alarmante

·1 min de lecture

C'est une véritable déflagration dans le milieu de l'enseignement supérieur. La direction de l'école d'ingénieur CentraleSupélec a transmis jeudi une enquête menée auprès des étudiants qui montrent l'ampleur des agressions sexuelles et viols entre élèves. L'enquête révèlent qu'un grand nombre d'élèves ont été victimes de harcèlement ou de viol cette année. Ce n'est pas la première institution de l'enseignement supérieur français à être le théâtre d'agressions sexuelles massives.

>> LIRE AUSSI - Violences sexuelles dans l'Église : qu'espèrent les victimes du rapport Sauvé ?

"Nous sommes sidérés"

Sur les 2386 élèves interrogés, 74 disent avoir été victimes de harcèlement sexuel, 71 d'agressions sexuelles et 28 de viol. Parmi ces élèves, 9 sur 10 assurent que leur agresseur est un autre élève de l'école et que les faits se seraient déroulés dans le contexte associatif ou dans des soirées organisées dans les résidences étudiantes.

Pour la direction de l'école, c'est une déflagration. "Nous sommes sidérés", a affirmé Romain Soubeyran, le directeur de l'école. CentraleSupélec, qui forme chaque année 600 ingénieurs, est l'un des fleurons de l'enseignement supérieur français. Et ce n'est pas la première institution à être éclaboussée par une affaire d'agression sexuelle. L'année dernière, le mouvement "Sciences Porcs" avait dénoncé des faits similaires dans les IEP.

 

>> LIRE AUSSI - Pédocriminalité dans l'Eglise : à Gap, un évêque fait de la prévention dans ses rangs

 

 Jeu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles