Publicité
Marchés français ouverture 2 h 1 min
  • Dow Jones

    41 198,08
    +243,60 (+0,59 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,92
    -512,42 (-2,77 %)
     
  • Nikkei 225

    40 230,90
    -866,79 (-2,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0937
    -0,0004 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    17 776,73
    +37,32 (+0,21 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 063,11
    -1 156,84 (-1,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 340,66
    -1,67 (-0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 588,27
    -78,93 (-1,39 %)
     

Agression à coups de casque : un an de prison avec sursis requis en appel contre l’ex-député LREM M’Jid El Guerrab

THOMAS SAMSON

Depuis six ans, il demeure ce député qui a asséné deux coups de casque à un militant PS, en plein Paris, à l’été 2017.

Le temps a passé mais M’Jid El Guerrab, qui a fait appel en 2022, n’en a pas tout à fait fini avec cette histoire qui lui colle à la peau. L’ancien parlementaire En Marche (2017-2022) était jugé ce mercredi 6 septembre devant la cour d’appel de Paris, après avoir été condamné à trois ans de prison dont un ferme et deux ans d’inéligibilité en première instance.

Comment ce père de famille au parcours jusque-là « exemplaire », selon les magistrats, a-t-il pu, ce 30 août 2017, frapper violemment son ancien ami Boris Faure, dont le pronostic vital a été un temps engagé ? « J’ai commis un acte violent, répond à la barre celui qui est aujourd’hui cadre à la Caisse des dépôts et consignations. À plusieurs reprises, j’ai présenté mes excuses à Boris Faure, pas uniquement au procès (en première instance). J’ai écrit un livre de 300 pages en 2020 où je lui ai présenté mes excuses. Je le fais encore six ans après. Rien ne justifie la violence. »

Ils n’étaient pas fiers, mes parents… Mais j’éduque mes enfants dans le respect…

M’Jid El Guerrab, ému, à la barre

PUBLICITÉ

« Êtes-vous un voyou capable de massacrer quelqu’un dans la rue ? » le pousse la présidente de la cour d’appel. « Je ne suis pas quelqu’un de violent. Je suis allé voir des professionnels pour comprendre… »

« Vous êtes père de famille, comment a réagi votre propre père ? » relance la magistrate, habilem...


Lire la suite sur ParisMatch