La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1943
    +0,0019 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    27 326,27
    +213,39 (+0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    775,32
    -19,01 (-2,39 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

Agirc-Arrco : près de la moitié des retraités se sont vus appliquer un malus en 2019

·1 min de lecture

Le dispositif est encore tout récent mais ses effets commencent à se faire connaître. D’après le panorama annuel des retraités, publié par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) ce jeudi 20 mai, pour la première année d’application du bonus-malus de l’Agirc-Arrco, 49% des retraités concernés ont subi une minoration temporaire de leur pension de 10%. Pour rappel, ce bonus/malus baptisé “coefficient de solidarité” a pour objectif d’inciter les salariés du privé à travailler plus longtemps. Ainsi, ceux qui décident de partir à la retraite à l’âge d’une pension de base à taux plein voient leur pension minorée de 10% pendant trois ans. S’ils décalent leur départ d’un an, cette minoration est annulée. Ensuite s’ils repoussent de deux ans, ils peuvent profiter d’un bonus de 10% sur la retraite complémentaire pendant un an. Un chiffre qui grimpe à 20% pour un report de 3 ans et à 30 % pour quatre ans. Sont concernées les générations nées après 1956.

L’objectif de la mesure, décidée par les partenaires sociaux gestionnaires de l’Agirc-Arrco, était de modifier les comportements de départ à la retraite. Les prévisions tablaient pour 2020 sur des économies réalisées par le régime autour de 500 à 700 millions d’euros. La question est de savoir si cette mesure prise fait véritablement changer les comportements. En 2016, la direction du Trésor estimait qu’en 2025 deux salariés sur trois prendraient leur retraite à l’âge du taux plein malgré le malus. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Retraite : une pension liquidée sur six comportait une erreur en 2020
Un aidant sur six dépense au moins 250 euros par mois pour soutenir son proche dépendant
Cotisations retraite : attention à cette subtilité dans votre déclaration de revenus pour les droits d’auteur
Réforme du grand âge et de l’autonomie : les Français veulent une loi avant la fin du quinquennat
Retraite, assurance maladie… la bombe à retardement de la transition démographique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles