Marchés français ouverture 4 h 47 min
  • Dow Jones

    29 638,64
    -271,73 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    12 198,74
    -7,11 (-0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 824,46
    +390,84 (+1,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1962
    +0,0027 (+0,23 %)
     
  • HANG SENG

    26 532,25
    +190,76 (+0,72 %)
     
  • BTC-EUR

    16 384,15
    +40,90 (+0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    384,25
    +19,65 (+5,39 %)
     
  • S&P 500

    3 621,63
    -16,72 (-0,46 %)
     

Les agents de bord du Canada veulent être vaccinés en priorité contre la COVID-19

·2 min de lecture

Les agents de bord du Canada demandent à la ministre fédérale de la Santé, Patty Hajdu, d’envisager leur classe d’emploi pour l’immunisation précoce facultative une fois qu’un vaccin contre la COVID-19 aura été approuvé au pays.

Dans une lettre envoyée jeudi, le président de la Division du transport aérien du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), Wesley Lesosky, demande à la ministre Hajdu de reconnaître le rôle essentiel joué par les agents de bord tout au long de la pandémie, et ce, dans conditions de travail qui les exposent à un risque élevé d’infection.

Pour cette raison, Wesley Lesosky croit que les agents de bord répondent aux critères énoncés dans le document du gouvernement fédéral intitulé Orientations préliminaires sur les principales populations à immuniser en priorité contre la COVID-19. À son avis, ils devraient recevoir un accès précoce au vaccin s’ils le souhaitent.

« Soyons clairs, les populations à risque et les travailleurs de la santé devraient recevoir la priorité absolue. Cela dit, nous croyons que les agents de bord répondent parfaitement aux critères établis par le gouvernement en matière de vaccination précoce », a écrit Wesley Lesosky.

Tout comme les autres travailleurs de première ligne des réseaux de transport en commun et des traversiers, les agents de bord ont contribué au maintien en activité des réseaux de transport essentiels du Canada pendant la pandémie.

Les agents de bord ne sont pas en mesure de pratiquer la distanciation au travail, ce qui, combiné aux voyages interprovinciaux et internationaux et aux contacts quotidiens étroits avec des centaines de personnes, les expose à un risque élevé d’infection. « Nous croyons qu’il est important que le gouvernement reconnaisse que les agents de bord ont été parmi les premiers Canadiens à être confrontés et infectés par la COVID-19 au travail », a souligné Wesley Lesosky.

La Division du transport aérien du SCFP représente plus de 15 000 agents de bord dans neuf compagnies aériennes du pays.

La lettre de Wesley Lesosky est disponible dans son intégralité ici.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20201120005614/fr/

Contacts

Sébastien Goulet
sgoulet@scfp.ca
438-882-3756