La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 562,93
    +62,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    11 598,78
    -8,84 (-0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0611
    +0,0053 (+0,50 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • BTC-EUR

    19 560,60
    -609,28 (-3,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    451,81
    -9,98 (-2,16 %)
     
  • S&P 500

    3 920,69
    +8,95 (+0,23 %)
     

Agendia présente des données à l'ASCO 2022 indiquant une nouvelle prédiction de la signature ImPrint en immunothérapie et le renforcement de l'utilité de tests génomiques brevetés pour identifier les patientes qui bénéficieront le plus....

Les données démontrent que la recherche utilise exclusivement la capacité du test ImPrint pour identifier les patientes atteintes de cancer du sein précoce à risque élevé susceptibles de tirer profit de l'inhibition du point de contrôle PD-1/PD-L1

IRVINE, Californie et AMSTERDAM, June 06, 2022--(BUSINESS WIRE)--Agendia présente des données à l'ASCO 2022 indiquant une nouvelle prédiction de la signature ImPrint en immunothérapie et le renforcement de l'utilité de tests génomiques brevetés pour identifier les patientes qui bénéficieront le plus de traitements spécifiques

Agendia, Inc., une société commerciale spécialisée dans l'amélioration des résultats pour les patientes atteintes de cancer du sein en fournissant aux médecins et aux patientes des solutions de diagnostic et d'information de nouvelle génération dans l'optique d'éclairer la prise de décisions thérapeutiques, annonce qu'elle partagera ses conclusions par affiche-discussion présentant les données initiales issues de son test ImPrint, une signature à 53 gènes en développement, lors de la conférence annuelle 2022 de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO).

Intitulée « The ImPrint immune signature identifies high risk early breast cancer patients who may benefit from PD1 checkpoint inhibition in I-SPY2 [Kuilman, M., et al.] », cette affiche-discussion s'appuie sur l'essai I-SPY2 comportant de nombreux biomarqueurs néoadjuvants, qui a fixé une nouvelle référence en matière d'efficacité des essais cliniques de Phase 2 et est déjà largement considéré comme élément pionnier de l'essai de plateforme. Dans cette étude, des données du transcriptome complet collectées par Agendia ont été évaluées pour des patientes atteintes de cancer du sein précoce à risque élevé ayant suivi une immunothérapie. L'objectif était de migrer les conclusions d'I-SPY2 dans une signature éprouvée de niveau clinique – un biomarqueur qui n'existait pas jusque-là dans le cancer du sein précoce – afin de prédire la sensibilité aux médicaments d'immunothérapie qui ciblent PD-1/PDL-1, un cheminement cellulaire qui, lorsqu'il est surexprimé, permet à de nombreuses tumeurs du sein d'échapper au processus de destruction du système immunitaire.

Les résultats ont montré avant tout que dans la phase de développement, le biomarqueur à expression génique ImPrint a accompli cette tâche et pouvait potentiellement prédire la réponse complète pathologique (RCp) aux inhibiteurs de point de contrôle PD-1/PDL-1 avec une sensibilité et une spécificité élevées, en particulier dans le cancer du sein ER+ qui représente une importante population de femmes susceptibles de pouvoir en bénéficier.

« Les données que nous partageons au sujet du test ImPrint, en phase de développement, nous ont véritablement encouragés », déclare Annuska Glas, vice-présidente principale, R&D et innovation, Agendia. « ImPrint semble être très efficace pour identifier un sous-ensemble de patientes HR+HER2- susceptibles de pouvoir bénéficier de l'immunothérapie. Nous sommes également intéressés par la capacité de la signature à identifier des tumeurs avec un phénotype immunitaire actif comme l'indique l'enrichissement de plusieurs cheminements liés à l'immunité. Ce type d'informations n'est actuellement accessible à un large éventail de patientes atteintes de cancer du sein, et alors que nous sommes dans la phase d'utilisation uniquement à des fins de recherche, nous nous réjouissons à l'idée de poursuivre la validation afin de garantir qu'ImPrint sera à la disposition des médecins le plus rapidement possible ».

L'effet de ces conclusions sur les patientes est potentiellement significatif et pourrait avoir un impact sur les résultats. Les données partagées à l'ASCO 2022 sous-tendent la capacité du test ImPrint, destiné exclusivement à la recherche, à identifier les patientes qui bénéficieront d'un traitement PD-1/PDL-1 comme thérapie initiale, quel que soit le sous-type de récepteur, en fournissant les informations nécessaires pour définir rapidement une planification thérapeutique plus spécifique après diagnostic.

« Nous constatons une augmentation substantielle de nouveaux médicaments d'immunothérapie dans de nombreux types de maladies, qui sont extraordinairement efficaces dans certains cas, sans toutefois être un remède universel. Il est donc urgent de disposer de biomarqueurs pour identifier quelles patientes pourraient en bénéficier », déclare Midas M. Kuilman, R&D, Agendia NV, Amsterdam et auteur principal de l'affiche. « Nous considérons que cette signature répond à un besoin non satisfait étant donné que de nombreux biomarqueurs prédictifs ont été développés, mais aucun n'a prédit l'efficacité de manière systématique. ImPrint semble quant à lui prédire avec une sensibilité et une spécificité élevées, à la fois dans les ensembles de découverte et de validation. Il s'agit de données incroyablement prometteuses et nous nous réjouissons à la perspective de les valider dans l'essai I-SPY 2.2 ».

Redéfinir les soins du cancer du sein dans des contextes postnéoadjuvants

Une autre affiche, présentée par Agendia en partenariat avec des chercheurs du centre médical Cedars-Sinai à Los Angeles, porte sur la chimiothérapie pré- et postnéoadjuvante avec des tumeurs appariées analysées par MammaPrint® et BluePrint® afin d'étudier l'expression génique différentielle et les analyses de cheminement tumoral susceptibles de distinguer différentes réponses. Intitulée « Identification of transcriptional changes with MammaPrint and BluePrint in early-stage breast cancer after neoadjuvant chemotherapy [Chung, A., et al.] », l'affiche a trouvé un changement transcriptionnel plus robuste dans les tumeurs qui restent à risque élevé selon MammaPrint entre la chimiothérapie pré- et postnéoadjuvante. Alors que ces tumeurs restent à risque élevé, elles ont également présenté de nombreux modifications dans l'expression génique durant la chimiothérapie pré- et postnéoadjuvante, apportant ainsi des indices sur la résistance et encourageant de nouvelles recherches.

L'étude a également trouvé que les tumeurs qui sont passées d'un statut de risque élevé selon MammaPrint à un statut de risque faible selon MammaPrint en post-thérapie présentent une réponse immunitaire activée qui pourrait être un biomarqueur de réponse thérapeutique et améliorer les résultats s'appuyant sur ce biomarqueur.

Ensemble, ces affiches témoignent de l'engagement continu d'Agendia à produire et développer des produits générant des perspectives pour l'ensemble du continuum de soins contre le cancer du sein, depuis le diagnostic initial jusqu'à une orientation thérapeutique personnalisée.

En outre, Agendia présentera six affiches et une seconde discussion par affiche portant sur son révolutionnaire essai FLEX, qui accélère la création de données pertinentes visant à redéfinir les soins contre le cancer. Sa conception centrée sur les patients et son réseau national de sites participants s'appuient sur l'infrastructure d'Agendia, permettant aux sous-études lancées par des chercheurs de produire d'importants résultats avec le potentiel de faire progresser la science.

Agendia partagera des mises à jour durant toute la conférence sur ses pages Twitter, Facebook et LinkedIn.

À propos d'Agendia

Agendia est une société commerciale motivée par une mission dont l'objectif est de permettre une prise de décision optimisée en fournissant aux médecins des solutions de diagnostic et d'information de nouvelle génération qui peuvent servir à améliorer les résultats des patientes atteintes de cancer du sein dans le monde entier. La société propose actuellement deux tests de profilage génomique disponibles dans le commerce qui permettent aux chirurgiens, aux oncologues et aux pathologistes de personnaliser le traitement des femmes à des points d'intervention critiques tout au long de leur parcours.

MammaPrint® est un test pronostique basé sur 70 gènes et d’autres facteurs clinico-pathologiques qui détermine le risque de récidive du cancer du sein chez une patiente spécifique. BluePrint® est un test de sous-typage moléculaire basé sur 80 gènes qui identifie la biologie sous-jacente d’un cancer du sein individuel pour fournir des informations sur son comportement, son pronostic à long terme et sa réponse potentielle au traitement systémique. Ensemble, MammaPrint® et BluePrint® offrent un aperçu biologique global du cancer du sein d’une patiente pour permettre aux médecins de sélectionner objectivement la meilleure stratégie thérapeutique.

Pour plus d'informations sur les tests et essais en cours d'Agendia, veuillez visiter le site Web www.agendia.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20220604005026/fr/

Contacts

Terri Clevenger
Westwicke/ICR Healthcare PR
Tél. : 203.856.4326
Terri.Clevenger@icrinc.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles