La bourse ferme dans 5 h 31 min

AG2R, Afer, Generali : ces assureurs qui réduisent l'accès au fonds euros

Benoît LETY
1 / 1

AG2R, Afer, Generali : ces assureurs qui réduisent l'accès au fonds euros

« On va vers une disparition du fonds en euros. » Cette phrase est déjà devenue un classique de l’argumentaire des banquiers et conseillers en gestion de patrimoine lorsqu’il est question d’assurance vie. Elle s’accompagne ensuite de précisions, du type : le fonds en euros n’est pas mort, mais il rapportera de moins en moins, et il sera de plus en plus difficile de verser dessus… En effet, les annonces médiatiques visant à refroidir les ardeurs des épargnants envers le fonds euros se sont succédées ces dernières semaines. Pour quelles mesures concrètes ?

Generali : des mesures concrétisées « début 2020 »

Le PDG de Generali France, Jean-Laurent Granier, a lancé le front médiatique « anti fonds euros », en déclarant notamment : « Le monde du fonds euro roi est terminé ! » Les restrictions mises en place ? A ce jour, Generali n’a pas fait évoluer ses conditions de versement. Generali France affirme que les barrières d’accès au fonds euros sont « en cours de calage », et que ces barrières pourraient être mises en place « début 2020 » de façon « réaliste ». Quelles barrières ? La réflexion porte sur une part de 60% d’unités de compte (UC) pour n’importe quel nouveau versement sur un contrat d’assurance vie Generali. L’assureur pourrait aussi jouer sur les frais d’entrée, lorsque le contrat le permet.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Epargne : combien laisser sur son compte courant ?
- Nickel : 1,4 million de clients et un réseau de 5 800 buralistes
- Privatisation de la FDJ : les premières arnaques apparaissent