La bourse ferme dans 2 h 51 min
  • CAC 40

    6 575,30
    +43,38 (+0,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 084,31
    +19,48 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    35 058,52
    -85,79 (-0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1799
    -0,0027 (-0,22 %)
     
  • Gold future

    1 797,60
    -2,20 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    34 370,38
    +1 655,37 (+5,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    948,56
    +72,33 (+8,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,16
    +0,51 (+0,71 %)
     
  • DAX

    15 540,79
    +21,66 (+0,14 %)
     
  • FTSE 100

    7 004,04
    +7,96 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    14 660,58
    -180,14 (-1,21 %)
     
  • S&P 500

    4 401,46
    -20,84 (-0,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3872
    -0,0007 (-0,05 %)
     

Afrique du Sud: doutes sur deux millions de vaccins Johnson & Johnson

·1 min de lecture

L’Afrique du Sud doit mettre de côté 2 millions de doses du vaccin Johnson & Johnson. Plusieurs millions de doses de ce vaccin ont été contaminées par les composants d'autres vaccins dans une usine de Baltimore aux États-Unis. Au moins 60 millions de doses doivent être jetées, selon les autorités américaines.

Avec notre correspondant à Johannesburg, Romain Chanson

Il y a quelques mois encore, le vaccin Johnson&Johnson était la lumière au bout du tunnel. Grâce à un partenariat, le vaccin américain est assemblé et mis en flacon localement, à Port-Elizabeth dans l'usine du géant pharmaceutique Aspen.

Des doses qui ne sortiront pas de l'entrepôt : 2 millions de vaccins sont soupçonnés d'avoir été contaminés et pourraient être jetés à la poubelle.

En guise de compensation, un lot de 300 000 doses seront importées des États-Unis pour cause d'urgence sanitaire. L'Afrique du Sud n'a vacciné que 3% de sa population cible et le pays est entré dans sa troisième vague épidémique.

« C'est un pas en arrière dans notre programme de vaccination », a reconnu la ministre de la Santé par intérim. Ce nouveau retard et ce possible gaspillage est aussi un coup dur pour le continent. Johnson&Johnson a promis 400 millions de doses à l'Union africaine.

Après le fiasco du vaccin AstraZeneca, revendu par l'Afrique du Sud, car jugé pas assez efficace face au variant local, le pays subit donc un nouveau revers dans sa campagne vaccinale

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles