Marchés français ouverture 57 min
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    18 681,66
    -54,78 (-0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    16 071,32
    -304,71 (-1,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    400,91
    -5,25 (-1,29 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     

Afrique : « rendre compte de toutes les formes d’interactivité »

Photo de la couverture du magazine « Femmes du monde entier », juillet 1958, Fédération démocratique internationale des femmes, en illustration du colloque du 23 septembre 2022 sur le thème
Photo de la couverture du magazine « Femmes du monde entier », juillet 1958, Fédération démocratique internationale des femmes, en illustration du colloque du 23 septembre 2022 sur le thème

C'est un pari puissant que se propose L'Afrique et le Monde : histoires renouées, ouvrage collectif codirigé par François-Xavier Fauvelle et Anne Lafont et publié en septembre dernier aux éditions La Découverte dans la collection Histoire-Monde, en l'occurrence présenter une histoire mondiale de l'Afrique en même temps qu'une histoire africaine du monde. En d'autres termes, « une histoire polyphonique de la conversation multimillénaire » que l'Afrique a eue avec le monde. Tout un programme, donc, auquel ont pris part pas moins de douze auteurs, européens et africains, des « archives africaines du monde » aux « mémoires noires dans le monde », en passant par « l'Afrique dans la maison commune », « l'islam et l'Ouest africain », « la formation d'un monde : l'Atlantique », « l'Afrique à l'œuvre dans l'Atlantique noir », « une histoire des panafricanismes », « la nature africaine comme nostalgie et laboratoire écologique du monde », « la colonisation, nouvel être-au-monde de l'Afrique », « l'histoire transnationale des photographies africaines », « la parole comme modèle politique » par-delà l'écrit et l'oral, avec en épilogue cette question fondamentale : « Le XXIsiècle : peut-on réparer l'histoire ? ». De sa substantifique moelle, Anne Lafont, historienne de l'art et directrice d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, ainsi que François-Xavier Fauvel, professeur au Collège de France et titulaire de la chaire d'histoire et archéologie des [...] Lire la suite