Marchés français ouverture 2 h 5 min
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 630,63
    -209,08 (-0,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,1726
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    35 863,43
    -630,22 (-1,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 038,75
    -25,09 (-2,36 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

Afghanistan: les premiers expatriés sont arrivés à Roissy-Charles-de-Gaulle

·2 min de lecture

Les premiers Afghans mis en sécurité par la France après la chute de Kaboul sont arrivés, mercredi soir, à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle.

Les premiers Afghans mis en sécurité par la France après la chute de leur pays aux mains des talibans sont arrivés mercredi à l'aéroport parisien de Roissy Charles-de-Gaulle. Un avion de l'armée de l'Air transportant plus de 200 passagers, parmi lesquels 25 français et une large majorité d'Afghans, dont un nombre important de femmes et d'enfants, s'est posé peu avant 19 heures.

C'est la deuxième arrivée à Paris d'un vol du pont aérien mis en place par la France pour évacuer Français et Afghans du pays tombé aux mains des talibans. . Un premier vol lundi transportait principalement des Français.

Des familles soulagées

"Nous sommes heureux de démarrer une nouvelle vie mais nous commençons de zéro", a déclaré à l'AFP, sous couvert d'anonymat, l'un des arrivants venu avec sa famille qui n'a pu emporter que des habits et 2.000 afghanis, soit un peu plus de 20 euros. "Ma famille, mes enfants sont très heureux de quitter l'Afghanistan, pour au moins survivre aux atrocités des talibans".

Un autre évoque aussi son départ précipité de chez lui, il n'a pris que quelques vêtements, et fait part de "l'énorme soulagement pour ma famille et moi" quand l'avion a décollé de Kaboul.

Le président de la République Emmanuel Macron a salué leur arrivée dans un tweet. "Nous vous le devons. Bienvenue", a-t-il écrit. A leur arrivée, les Afghans exfiltrés doivent être pris en charge par l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii) et l'association France Terre d'asile, qui ont refusé de fournir des précisions sur leurs lieux d'hébergement.

"On est en train de construire leur dispositif d'accueil dans l'urgence et la nécessité", a déclaré à l'AFP Didier Leschi, directeur général de l'Ofii. "On va s'occuper de les prendre en charge, ils auront tous un hébergement", a confirmé Delphine Rouilleault, directrice générale de France Terre d'asile.

Les arrivants non-vaccinés contre le Covid-19 seront soumis à des tests de dépistage et devront respecter une quarantaine de dix jours, o[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles