La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 730,48
    +239,79 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    15 448,12
    +212,28 (+1,39 %)
     
  • Nikkei 225

    28 820,09
    -278,15 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,1685
    +0,0079 (+0,68 %)
     
  • HANG SENG

    25 555,73
    -73,01 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    53 091,40
    +2 005,44 (+3,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 500,59
    +81,22 (+5,72 %)
     
  • S&P 500

    4 596,42
    +44,74 (+0,98 %)
     

Affaire PPDA : comment Claire Chazal a-t-elle vécu les accusations envers le père de son fils ? Elle se confie

·1 min de lecture

Claire Chazal prend la défense de son ancien compagnon, Patrick Poivre-d'Arvor. Dans l'édition du Journal du Dimanche parue le dimanche 26 septembre 2021, la journaliste a réagi à l'affaire PPDA. Pour rappel, 24 femmes ont accusé l'ancien présentateur du JT de TF1 d'agressions sexuelles, et huit plaintes ont été déposées contre lui. "Je l’ai vécue très douloureusement car je n’aime pas les accusations sans preuve ni fondement juridique. Je déteste les noms jetés en pâture, à la vindicte populaire et au jugement de l’opinion", a déclaré l'animatrice de Passage des Arts sur France 2, qui sera prochainement aux commandes du Grand Echiquier sur France 3. Pour appuyer ses propos, elle est revenue sur la décision de justice prise fin juin 2021 : "Le fait est que cette affaire a été classée, les magistrats n’ont même pas été saisis".

Si Claire Chazal soutient le père de son fils François, elle a tout de même concédé "qu’il existe des problèmes de domination masculine et que les femmes le ressentent". "Je l’ai dit et le redis : je ne peux pas croire que cet homme que je connais bien, professionnellement et personnellement, qui certes aime séduire et convaincre, ait une quelconque violence en lui", a-t-elle insisté. Patrick Poivre-d'Arvor s'était expliqué sur le plateau de Quotidien au mois de mars 2021, en réaction au premier témoignage à son encontre.

"Ce comportement, où il y avait parfois des petits bisous dans le cou, des petits compliments, du charme ou de la séduction, n’est plus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles