Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 490,18
    +668,34 (+1,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,03
    -6,81 (-0,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Affaire Palmade : le bébé de la passagère accidentée est mort avant l'accouchement

Une expertise menée par un collège de scientifiques a permis de déterminer que la passagère blessée avait perdu son bébé avant l'accouchement.

RMC

Nouveau rebondissement dans l'affaire Palmade. Selon une expertise rendue par un collège de scientifiques au début du mois d'août, le bébé de la passagère impactée dans l'accident provoqué par l'humoriste et qui devait naître deux mois après, est mort avant l'accouchement, a appris BFMTV de sources concordantes, confirmant une information du Parisien.

Dans cette affaire, Pierre Palmade a été mis en examen pour homicide et blessures involontaires. À ce stade de la procédure, cela signifierait donc que les charges visant Pierre Palmade pour homicide involontaire ne pourraient en théorie plus être retenues contre lui. Pour rappel, la loi considère qu'un fœtus n'est pas considéré comme un être vivant.

Ces conclusions peuvent toutefois faire l'objet d'une demande de contre-expertise par les parties du dossier, notamment les passagers blessés. Le cabinet de Mourad Battikh, avocat des passagers blessés dans l'accident indique ne pas avoir eu connaissance de ce rapport d'expert:

"Nous allons en prendre connaissance et nous réservons le droit de demander une contre-expertise".

Mort in utero

L'enfant devait venir au monde le 14 mai 2023. Mais l'accident provoqué par l'humoriste de 55 ans, le 10 février, sous l'emprise de drogues, a renversé le véhicule qui abritait sa mère enceinte, ainsi que le beau-frère et le neveu de celle-ci.

PUBLICITÉ

L'enfant est né par césarienne dans la soirée de l'accident. Pendant une demi-heure, des soins de réanimation cardio-respiratoire lui avaient été prodigués, mais selon cette expertise l'enfant était en réalité déjà décédé à ce moment-là. Il est mort in utero du choc dû à l'accident.

Le contrôle judiciaire de Pierre Palmade a été allégé au début du mois de juin. Il a cependant interdiction de prendre le volant, d'entrer en contact avec les victimes de l'accident ou de sortir de France.

L'humoriste est de plus obligé de soigner son addiction aux produits stupéfiants. Celui-ci a d'ailleurs demandé le 30 juin à être pris en charge par le service d'addictologie de l'hôpital de Bordeaux.

A ce stade, deux options sont possibles:

  • la défense de Pierre Palmade demande sa démise en examen

  • la juge d'instruction requalifiera les faits à la fin de l'instruction.

Selon une source proche de l'enquête, c'est la seconde option qui est privilégiée à ce stade.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - “J’étais à l’hôpital…” : Muriel Robin a rencontré les victimes de l’accident de Pierre Palmade