La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 658,37
    +490,28 (+1,43 %)
     
  • Nasdaq

    13 633,57
    +91,45 (+0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    26 170,30
    -841,03 (-3,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1145
    -0,0100 (-0,89 %)
     
  • HANG SENG

    23 807,00
    -482,90 (-1,99 %)
     
  • BTC-EUR

    32 803,36
    -1 762,14 (-5,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    837,24
    +17,73 (+2,16 %)
     
  • S&P 500

    4 401,23
    +51,30 (+1,18 %)
     

Affaire Margaux Pinot : le président de la Fédération française de judo «choqué» par la relaxe

·1 min de lecture

Stéphane Nomis, le président de la Fédération française de judo, ne comprend pas la relaxe d'Alain Schmitt, prononcée mardi 30 novembre par le tribunal de Bobigny pour "manque de preuves". Alain Schmitt est accusé de violences conjugales par sa compagne, la judoka Margaux Pinot.

"J'ai été choqué par la décision du tribunal"

"J'ai été choqué par la décision du tribunal", a réagi Stéphane Nomis au micro d'Europe 1. Le président de la Fédération française de judo affirme avoir vu le visage tuméfié de Margaux Pinot juste après son agression par Alain Schmitt, dimanche 28 novembre. C'est pour cette raison qu'il ne "comprend pas l'absence de preuves" invoqué par la justice pour justifier la relaxe de l'ancien médaillé de bronze. "Je ne vois pas où il n'y a pas d'absence de preuves", s'est-il indigné. 

Margaux Pinot a réagi ce mercredi à la relaxe de son compagnon Alain Schmitt. Sur son compte Twitter, la judoka a partagé une photo de son visage tuméfié et trois messages. "Dans la nuit de samedi à dimanche, j'ai été victime d'une agression à mon domicile par mon compagnon et entraîneur, écrit la championne olympique par équipes mixtes aux JO de Tokyo. J'ai été insultée, rouée de coups de poing, ma tête a été frappée au sol à plusieurs reprises. Et finalement étranglée".

"J'ai cru mourir"

"J'ai cru mourir", poursuit-elle. "J'ai plusieurs blessures dont une fracture au nez et 10 jours d'interruption temporaire de travail. Aujourd'hui la justice a décidé de le relaxer. Que vaut leur défe...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles