Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 966,68
    +55,08 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 872,57
    +17,21 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 190,16
    +121,05 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0825
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    2 046,20
    +15,50 (+0,76 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 126,14
    -765,31 (-1,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,63
    -1,98 (-2,52 %)
     
  • DAX

    17 419,33
    +48,88 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 706,28
    +21,79 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    16 009,64
    -31,98 (-0,20 %)
     
  • S&P 500

    5 095,40
    +8,37 (+0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2671
    +0,0013 (+0,10 %)
     

Affaire Maddie McCann : les fouilles sont terminées au Portugal, ce que l’on sait

La police portugaise lors des fouilles pour retrouver des indices sur la disparition de Maddie McCann, le 25 mai 2023.
La police portugaise lors des fouilles pour retrouver des indices sur la disparition de Maddie McCann, le 25 mai 2023.

INTERNATIONAL - Va-t-on enfin en savoir plus sur la disparition de Maddie ? La police portugaise a annoncé avoir mis fin ce jeudi 25 mai aux fouilles menées depuis mardi près d’un lac au sud du Portugal, à la demande des autorités allemandes, dans le cadre de l’enquête sur la disparition de la petite Madeleine McCann en 2007.

La police judiciaire a précisé dans un communiqué que « le matériel recueilli sera remis aux autorités allemandes », lesquelles affirment depuis 2020 avoir la conviction que la fillette britannique est morte et soupçonnent un agresseur sexuel multirécidiviste allemand déjà incarcéré dans son pays pour un viol au Portugal.

La police n’a pas donné de précisions sur les éléments collectés ni sur le but de l’opération menée avec la participation d’enquêteurs allemands et britanniques, à proximité des berges d’une retenue d’eau située à Silves, commune de la touristique région de l’Algarve.

Les policiers à la recherche du pyjama de Maddie

Ce que l’on sait néanmoins, c’est qu’entre mardi et jeudi, les enquêteurs ont arpenté la zone des fouilles en se servant de chiens, d’un drone et d’une débroussailleuse à chenilles. Certaines portions du terrain ont été passées au peigne fin à l’aide de sondes, de pelles et de râteaux.

D’après les médias locaux, les enquêteurs auraient recueilli des échantillons de terre et rassemblé plusieurs lambeaux de tissu trouvés sur place. Toujours d’après la presse locale, les policiers auraient été à la recherche d’une couverture rose ou du pyjama que portait Maddie le soir de sa disparition.

L’hebdomadaire portugais Expresso précise que c’est le témoignage d’un informateur « considéré comme très crédible » par les enquêteurs allemands qui les a amené à s’intéresser de nouveau à cet endroit.

Une source proche de l’enquête a indiqué à SkyNews que rien de significatif n’avait été trouvé. Le procureur allemand Hans Christian Wolter a, lui, expliqué que les enquêteurs cherchaient « évidemment toujours le corps », mais « pas seulement, il y a d’autres choses. N’importe quelle découverte comme un vêtement pourrait aider ».

Un allemand soupçonné du meurtre

Peu avant de fêter son quatrième anniversaire, Madeleine McCann a disparu le 3 mai 2007 de la chambre d’un complexe hôtelier de Praia da Luz, petite station balnéaire de l’Algarve où elle passait des vacances avec sa famille, pendant que ses parents dînaient avec des amis dans un restaurant voisin.

La disparition de la fillette britannique a donné lieu à une exceptionnelle campagne internationale menée par Kate et Gerry McCann pour essayer de la retrouver, et reste une des grandes énigmes criminelles des dernières années.

La région du barrage d’Arade, située à une cinquantaine de kilomètres du lieu de la disparition de « Maddie », avait déjà été ratissée en 2008, y compris par des plongeurs qui n’avaient trouvé que des restes d’animaux. Selon les médias locaux, le suspect allemand s’y rendait régulièrement et aurait décrit l’endroit comme son « petit paradis ».

Cet homme, qui purge une peine de prison en Allemagne pour le viol d’une Américaine âgée de 72 ans en 2005 au Portugal, a été identifié en 2020 par les enquêteurs allemands comme étant Christian Brueckner, un pédophile multirécidiviste aujourd’hui âgé de 46 ans et ayant vécu plusieurs années en Algarve.

À voir également sur Le Huffpost :

Catherine Colonna, à Rome, acte le dégel franco-italien

Migrants morts dans la Manche : cinq militaires mis en examen en France