Publicité
Marchés français ouverture 3 h 43 min
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    38 626,95
    -6,07 (-0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0717
    +0,0010 (+0,10 %)
     
  • HANG SENG

    18 055,78
    -279,54 (-1,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 454,14
    -298,27 (-0,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 355,76
    -26,90 (-1,95 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     

Affaire Laëtitia Perrais : son meurtrier Tony Meilhon jugé pour viols sur son ex-compagne

Getty

Tony Meilhon, 44 ans, a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre de Laëtitia Perrais, 18 ans, en 2015. Ce criminel multirécidiviste avait enlevé, violé et tué puis démembré la jeune serveuse nantaise en janvier 2011. Quelques années plus tard, Tony Meilhon fait de nouveau parler de lui. En effet, il va comparaître devant la justice ce jeudi 14 et vendredi 15 septembre 2023. Comme le rapporte Le Parisien mercredi 13 septembre 2023, il va être jugé pour viols, violences et menaces de mort sur son ancienne compagne. La victime, qui s’est portée partie civile pour ce nouveau procès, a évoqué des faits qui remontent à décembre 2010, soit quelques semaines avant la disparition de Laëtitia Perrais. Elle dit avoir été violée chez elle les 24 et le 26 décembre 2010 et avoir porté plainte peu après, "avant la mise en cause de Tony Meilhon dans l’affaire Laëtitia Perrais", peut-on lire dans l'article de nos confrères. L'ex-compagne de Tony Meilhon était présente lors de son procès pour le meurtre de Laëtitia Perrais.

L’ancienne compagne de Tony Meilhon avait déjà pris la parole lorsque ce dernier a été jugé pour le meurtre de Laëtitia Perrais. En octobre 2015, Le Parisien avait expliqué qu’elle avait été "entendue comme témoin" et avait évoqué des faits bouleversants. À la barre, elle avait confié avoir "reçu des claques et un coup de pied au thorax" quelques mois après le début de leur relation. Elle avait également ajouté que Tony Meilhon était "devenu possessif (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite