La bourse ferme dans 1 h 9 min
  • CAC 40

    5 718,95
    -64,94 (-1,12 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 646,51
    -38,77 (-1,05 %)
     
  • Dow Jones

    31 081,58
    -320,43 (-1,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,2123
    -0,0064 (-0,52 %)
     
  • Gold future

    1 736,60
    -38,80 (-2,19 %)
     
  • BTC-EUR

    38 529,48
    -4 196,55 (-9,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    933,58
    +0,44 (+0,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,36
    -1,17 (-1,84 %)
     
  • DAX

    13 814,15
    -65,18 (-0,47 %)
     
  • FTSE 100

    6 524,39
    -127,57 (-1,92 %)
     
  • Nasdaq

    13 120,18
    +0,75 (+0,01 %)
     
  • S&P 500

    3 813,81
    -15,53 (-0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3933
    -0,0080 (-0,57 %)
     

Affaire Grégory : ses parents misent sur la recherche en parentèle mais la liste des suspects générée peut être "extrêmement importante"

David Di Giacomo
·1 min de lecture

Les parents de Grégory, retrouvé mort, pieds et poings liés à l'âge de quatre ans dans la Vologne le 16 octobre 1984, veulent savoir à qui peuvent appartenir neuf traces ADN inconnues, neuf traces prélevées sur l’anorak bleu de leur fils, sur des lettres du corbeau ou encore sur une seringue découverte, à proximité de la scène de crime. Pour cela, ils comptent sur une technique récente qui a déjà permis d’élucider deux "cold cases", affaires non élucidées, en France. Cette technique, c’est la recherche en parentèle. La Cour d'appel de Dijon, où le dossier est instruit depuis 1987, a accepté mercredi 27 janvier les demandes de nouvelles expertises, dont cette recherche en parentèle.

La recherche en parentèle multiplie les chances qu’un prélèvement ADN corresponde au moins en partie à un profil inscrit au fichier national des empreintes génétiques. "Ça va juste consister à rechercher dans la base de données non pas l'individu qui présente 100% d'homologie avec la personne recherchée mais au contraire, un individu qui peut être proche génétiquement, c'est-à-dire son père, sa mère ou ses enfants", explique le lieutenant-colonel Frédéric Brard, expert en génétique, chef du service central de préservation des prélèvements biologiques de la gendarmerie.

Une technique de "la dernière chance"

"Ça va donner un travail considérable à la fois aux gens qui vont (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi