La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    53 325,88
    +1 825,45 (+3,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

"Une affaire française" : le journaliste Jean-Michel Bezzina, joué par Michaël Youn, a-t-il vraiment existé ?

·1 min de lecture

Un personnage emblématique. Lundi 27 septembre 2021, TF1 diffusait deux nouveaux épisodes de la série évènement, Une Affaire française, inspirée de l'affaire du petit Grégory Villemin, retrouvé mort dans la Vologne le 16 octobre 1984. Depuis le lancement de la fiction le 20 septembre, les téléspectateurs ont été nombreux à s'interroger sur le véritable déroulé de cette enquête. Que sont devenus les parents du petit Grégory, Christine et Jean-Marie Villemin ? Qui est l'homme qui a découvert le corps de l'enfant de quatre ans ? Autant de questions qui n'ont cessé de passionner les Français depuis maintenant 36 ans. Cependant, un personnage secondaire a lui aussi intrigué les téléspectateurs : le journaliste Jean-Michel Bezzina, incarné par Michaël Youn. A-t-il vraiment existé ? Explications.

Jean-Michel Bezzina a joué un rôle déterminant dans l'enquête du petit Grégory dans les années 1980. De concert avec son épouse Marie-France Bezzina, le journaliste travaillait pour huit médias différents dont RTL, le JDD, France Soir, le Parisien, Ouest France et Le Figaro. Des articles dans lesquels le couple Bezzina a placé Christine Villemin, la mère du petit Grégory, au rang de coupable de la mort de son fils. Un rôle difficile à assurer pour Michaël Youn : "Mon personnage a véhiculé la théorie selon laquelle c’était la mère qui aurait pu assassiner son fils. Il était intéressant d’analyser le cheminement de sa pensée, car il était sincère. Comment peut-on se tromper en restant sincère ?", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles