La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 490,89
    +765,38 (+2,66 %)
     
  • Nasdaq

    10 815,43
    +239,82 (+2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    26 215,79
    +278,58 (+1,07 %)
     
  • EUR/USD

    0,9826
    +0,0025 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • BTC-EUR

    19 912,32
    +265,80 (+1,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    444,05
    +8,70 (+2,00 %)
     
  • S&P 500

    3 678,43
    +92,81 (+2,59 %)
     

Affaire Buitoni : les 55 victimes réclament 250 millions d'euros à Nestlé

Flickr

Un des avocats des familles des victimes de l'affaire Buitoni réclame à Nestlé, la maison-mère du fabricant de pizzas surgelées, une "réparation à hauteur des drames humains" face au "plus grand scandale alimentaire en Europe des 30 dernières années".

Le 18 mars dernier, l'affaire Buitoni éclatait, touchant 56 personnes, dont 55 enfants âgés de 1 à 15 ans. Deux d'entre eux sont décédés, intoxiqués après avoir mangé des pizzas Fraîch’Up, a priori porteuses d’une bactérie E. coli. Me Pierre Debuisson, chargé de leur défense, demande au géant Nestlé, la maison mère de Buitoni, près de 250 millions d’euros au nom de 55 victimes, rapporte le JDD, dimanche 18 septembre. Selon l'avocat, qui engage donc une nouvelle action au civil pour "faute lourde", la multinationale n'aurait pas garanti "la qualité du produit mis en vente". Il faut une "réparation à hauteur des drames humains", plaide ce dernier pour qui cette affaire est "le plus grand scandale alimentaire en Europe des trente dernières années".

Pour Yohan Aïech, le père du petit Nathan, 8 ans, mort pendant l'hiver 2022, le drame, ou plutôt le "cauchemar", est désormais continu. "Nestlé a gâché nos vies, il faut qu'ils payent", dit-il à nos confrères. Le 23 avril dernier, une cinquantaine de parents, dont les enfants étaient tombés malades, avec des séquelles comme des insuffisances rénales, avaient décidé de porter plainte contre la marque pour "qu'aucun enfant ne finisse plus à l'hôpital pour un simple bout de pizza".

Une information judiciaire pour "homicide involontaire" et "blessures involontaires" avait ensuite été initiée le 12 mai dernier, ouvrant un volet pénal à cette affaire. Cette dernière est loin d'être close, puisque plusieurs salariés de l'usine de Caudry dans (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Pizzas Buitoni: cette ancienne responsable de la sécurité alimentaire affirme avoir alerté sa hiérarchie, en vain

Laurent Mignon quitte la BPCE pour prendre les rênes de la société d'investissement Wendel
Bourse : Edenred (ticket restaurant), Rémy Cointreau, Spie et Elis, 4 actions à potentiel selon Mandarine Gestion
Bourse, taux d’intérêt, immobilier… “les krachs sont de retour”
Que se passe-t-il lorsque l’on tire la chasse d’eau dans les toilettes d'un avion ?
Bourse, SCPI, PER, LEP... 8 placements à tenter pour la rentrée