Marchés français ouverture 14 min
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    0,9558
    -0,0039 (-0,41 %)
     
  • HANG SENG

    17 384,14
    -476,17 (-2,67 %)
     
  • BTC-EUR

    19 638,24
    -1 674,66 (-7,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    429,53
    -29,60 (-6,45 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

Affaire Adrien Quatennens : Plus de 500 militantes appellent à une « relève féministe » dans les partis politiques

Affaire Adrien Quatennens : Plus de 500 militantes appellent à une « relève féministe » dans les partis politiques

TRIBUNE - Dans « Libération », des militantes dénoncent également « un système de protection des agresseurs en politique »

L’affaire Adrien Quatennens fera-t-elle bouger les lignes en politique ? Plus de 500 militantes féministes, pour certaines issues de partis politiques, ont dénoncé mardi dans une tribune « un système de protection des agresseurs en politique », et appelé à « une relève féministe ». « Que les choses soient claires : les agresseurs et auteurs de violences ne peuvent pas représenter nos combats politiques », écrivent ces féministes, dont la porte-parole du PS Gabrielle Siry-Houari, l’historienne Mathilde Larrère ou encore la journaliste Elsa Wolinsky, qui réclament la démission du député du Nord.

« Si Adrien Quatennens ne fait à ce stade pas l’objet d’une condamnation judiciaire, bien qu’une procédure pénale ait été engagée, ses aveux le rendent politiquement responsable », estiment dans cette tribune publiée par Libération les signataires, qui exigent « qu’il démissionne de son mandat parlementaire, et que la cellule "violences sexistes et sexuelles" de LFI envisage sérieusement tous les degrés de sanctions disponibles ».

La réaction de Jean-Luc Mélenchon fermement condamnée

« Lorsqu’un groupe politique porte un programme féministe, notamment sur le plan des droits des femmes et de la lutte contre les violences de genre, on est en droit d’attendre de lui qu’il cesse de protég(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Trois raisons qui font de l'« affaire Quatennens » un vrai coup dur pour les insoumis
Affaire Quatennens : « Il n’y avait pas d’autres choix » que sa mise en retrait de LFI, reconnaît Manon Aubry
Que sait-on vraiment de l' « affaire Adrien Quatennens » ?