Marchés français ouverture 1 min
  • Dow Jones

    33 874,24
    -71,34 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    14 271,73
    +18,46 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    28 875,23
    +0,34 (+0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1937
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 871,68
    +54,61 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    27 709,58
    -841,98 (-2,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    798,00
    -12,19 (-1,50 %)
     
  • S&P 500

    4 241,84
    -4,60 (-0,11 %)
     

Affaire Adidas - Crédit Lyonnais : Bernard Tapie obtient que la CJUE examine la légalité de la vente

·1 min de lecture

Bernard Tapie obtient la saisine de la justice européenne. L'ex-homme d'affaires a obtenu que la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) examine pour la première fois la légalité de la vente d'Adidas par le Crédit Lyonnais en 1993, genèse de déboires judiciaires toujours en cours de l'homme d'affaires, selon une décision consultée par l'AFP. M. Tapie, actuellement jugé en appel pour l'arbitrage controversé qui était censé solder en 2008 ce conflit, a vu le tribunal de commerce de Paris faire droit lundi à sa demande : saisir la CJUE pour qu'elle tranche l'interprétation du droit européen sur cette affaire dans laquelle l'entrepreneur, malade d'un cancer à 78 ans, affirme avoir été "grugé" par le Lyonnais.

La plus haute juridiction européenne ne pouvant être saisie directement par des citoyens, M. Tapie répétait cette demande depuis plusieurs années devant chaque tribunal ou cour en Europe examinant un des volets de l'affaire Adidas, à l'origine de sa faillite personnelle en 1994 et d'un marathon judiciaire depuis plus de 25 ans. "Cette fois, c'est fait (...) on va pouvoir enfin mettre les cartes sur la table et je vous promets des surprises", s'est félicité mardi Bernard Tapie lors de son procès pour des soupçons d'"escroquerie" autour de l'arbitrage.

>> A lire aussi - "Je me barre !" Le coup de sang de Bernard Tapie au premier jour de son procès

La CJUE, que la Cour de cassation avait refusé de saisir en 2017 sur ce sujet, doit désormais se prononcer sur 16 "questions préjudicielles", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Air France-KLM : saisie par Ryanair, la justice inflige un camouflet à la Commission européenne !
Le Bitcoin plonge après l’offensive de la Chine
Pour Darmanin, Snapchat doit “arrêter d'être le réseau social de la drogue” et “prendre ses responsabilités”
Le logiciel de reconnaissance faciale d'Amazon reste interdit à la police
La fusion entre M6 et TF1 fait craindre l'émergence d'un monopole

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles