Publicité
Marchés français ouverture 1 h 55 min
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 551,03
    -19,73 (-0,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0746
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    18 341,53
    -88,86 (-0,48 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 723,33
    -207,32 (-0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 388,33
    +50,57 (+3,78 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     

Adriana Karembeu, célibataire à 51 ans : « Ma vie a vraiment changé, je m’amuse », ses confidences sur ce célibat

Bestimage

Adriana Karembeu fait des confidences sur son célibat et cette nouvelle vie qui s’est ouverte à elle depuis qu’elle est séparée d’Aram Ohanian, le père de sa fille Nina.

En décembre 2022, Adriana Karembeu annonce sa séparation d’avec Aram Ohanian après douze ans de relation. Depuis, celle qui a donné naissance à Nina en 2018, fruit de ses amours avec l’homme d’affaires, découvre la vie sous un tout nouvel angle. Elle se confie à ce sujet auprès de 50’ inside, diffusée sur TF1 : « Aujourd'hui je suis seule et c'est très bien ! Je m'amuse ! ». Et pour cause, au cours des décennies, elle n’avait jamais connu le célibat. Cette situation l’amène à s’ouvrir aux autres, à se reconnecter à elle-même et à cultiver ses amitiés. Elle explique : « Ma vie a vraiment changé dans ce sens-là, elle devient plus normale, plus cool. » Et d’ajouter : « Je kiffe tout, je suis comme un enfant ! »

Adriana Karembeu fait également des révélations au sujet du déroulement de sa cohabitation avec son ex-compagnon. En effet, ils vivent tous les deux, avec leur fille, à Marrakech, au sein du palais Ronsard, un établissement hôtelier de luxe dont ils sont propriétaires. Pour trouver son harmonie, l’ex-couple a décidé de partager l’espace. Adriana Karembeu a élu domicile au premier étage, avec Nina, tandis qu’Aram Ohanian occupe le rez-de-chaussée. Elle indique que ce choix a été fait dans l’intérêt de leur petite fille à qui ils essayent de faire comprendre la situation : « On pense que les enfants ne réalisent pas, mais, souvent, on se trompe. Alors, pour être sûre, j’ai...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi