Marchés français ouverture 7 h 46 min
  • Dow Jones

    33 587,66
    -681,50 (-1,99 %)
     
  • Nasdaq

    13 031,68
    -357,75 (-2,67 %)
     
  • Nikkei 225

    28 147,51
    -461,08 (-1,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,2079
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 231,04
    +217,23 (+0,78 %)
     
  • BTC-EUR

    43 687,33
    -3 346,00 (-7,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 475,23
    -88,60 (-5,67 %)
     
  • S&P 500

    4 063,04
    -89,06 (-2,14 %)
     

Une administratrice qui connaît la maison chez Unibail

·2 min de lecture

La directrice du pôle luxe de Christie’s entre au conseil de surveillance du géant de l’immobilier commercial URW. Elle en avait déjà été la directrice générale déléguée.

Vous faites la queue comme tout le monde ! » C’est l’ordre que le vigile de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) avait intimé à Aline Sylla-Walbaum quand, jeune inspectrice des finances, elle essayait de lui expliquer qu’elle avait rendez-vous avec le directeur général dans le cadre d’une mission de contrôle. Aujourd’hui directrice du pôle luxe de la maison de ventes Christie’s (groupe Pinault), cette métisse franco-sénégalaise s’en amuse encore. « Il faisait son travail », dit-elle dans un sourire.

A 48 ans, cette amoureuse de l’art s’apprête à entrer au conseil de surveillance d’Unibail-Rodamco-Westfield (URW) lors de l’assemblée générale du 12 mai. Une entreprise qu’elle connaît bien, et pas seulement pour avoir fréquenté le centre commercial Parly 2 pendant sa jeunesse au Chesnay (Yvelines) : elle en a été la directrice générale déléguée durant trois ans, au côté de Guillaume Poitrinal. C’était avant la tempête qui a conduit les nouveaux actionnaires Xavier Niel, Léon Bressler et Susana Gallardo à évincer son successeur, Christophe Cuvillier.

L’ancien patron du géant de l’immobilier commercial l’avait repérée alors qu’elle était administratrice générale adjointe du Louvre, numéro trois dans la hiérarchie du musée dont URW gère le centre commercial haut de gamme, le Carrousel du Louvre. « Nous avions des autorisations à donner, par exemple pour l’ouverture de l’Apple Store. Il m’avait trouvée plutôt dure à la négociation, pour une fonctionnaire ! » Entre-temps, l’énarque passée par HEC était partie du Louvre pour devenir conseillère culturelle de François Fillon à Matignon et avait eu son deuxième enfant. URW avait alors été « une découverte » pour elle : « une entreprise du CAC 40 avec une structure agile ».

Outre le nom d’Aline Sylla-Walbaum, l’assemblée générale devra aussi approuver ceux de Cécile Cabanis (Danone) et de Julie Avrane-Chopard (Clear Direction). Un trio dont l’arrivée fera de ce conseil une instance parfaitement pari[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi