Marchés français ouverture 4 h 30 min
  • Dow Jones

    33 999,04
    +18,72 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    12 965,34
    +27,22 (+0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    28 953,28
    +11,14 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0081
    -0,0011 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    19 809,07
    +45,16 (+0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    22 633,40
    -810,88 (-3,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    542,46
    -15,27 (-2,74 %)
     
  • S&P 500

    4 283,74
    +9,70 (+0,23 %)
     

Additifs alimentaires : nous en ingérons 4 kilos par an

·1 min de lecture
© Philippe LOPEZ / AFP

Des chercheurs français ont récemment révélé que nous ingérons en moyenne quatre kilos d'additifs par an et par personne. Quel est l'impact de cette consommation sur notre santé ? Comment éviter ces additifs ? Réponse avec Mathilde Touvier, chercheuse en épidémiologie nutritionnelle.

Quatre kilos : c'est la quantité moyenne d'additifs que chaque Français avale en moyenne chaque année. Ce chiffre alarmant a été dévoilé par une étude de l'association de consommateurs UFC-Que Choisir, qui l’a calculé à partir d’une étude menée par des chercheurs en épidémiologie nutritionnelle de l’université de Paris-13 et du Réseau national alimentation cancer recherche. Charcuteries, sauces, biscuits, plats préparés : les additifs sont partout. Et leur nature est particulièrement inquiétante pour notre santé.

>> LIRE AUSSI - Scandale du chlordécone aux Antilles : l'Etat sera jugé à l'été 2022

Des maladies humaines causées par les additifs ?

Mathilde Touvier est chercheuse en épidémiologie nutritionnelle, co-autrice de l'étude. "Même à dose relativement faible et limitée, quel est l'impact d'une consommation chronique quotidienne de certains de ces additifs sur la santé humaine ? Ces choses méritent d'être creusées car on a très peu d'informations pour l'instant au niveau international", déplore-t-elle au micro d'Europe 1.

Des études sur des animaux ont déjà prouvé que certains édulcorants, émulsifiants et colorants étaient dangereux. Les chercheurs regardent maintenant si certaines maladies humaines pourraient être causées par des additifs. "Les pathologies chroniques qui nous intéressent plus spécifiquement sont les cancers, les maladies cardiovasculaires, les infarctus, mais aussi les accidents vasculaires cérébraux et le diabète de type 2".

Limiter sa consommat...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Dans notre pays riche, dans l'indolence, on consomme trop et mal"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles