La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    30 324,77
    -643,94 (-2,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Les actualités du monde de l'entreprise

·1 min de lecture

L'héritier de Pierre Bergé Madison Cox perd contre Niel et Pigasse. Adam Neumann s'en sort bien. Les prêtres-ouvriers sont plutôt cédédistes.

Cox perd contre Niel et Pigasse

L'héritier de Pierre Bergé Madison Cox a perdu le procès qui l'opposait à Xavier Niel et Matthieu Pigasse, les deux autres actionnaires de référence du Monde devant le tribunal de commerce de Paris. Il devra "exécuter les promesses de vente de ses actions" et verser des dommages et intérêts pour "résistance abusive". Vachards, les juges consulaires ont demandé la publication du jugement dans les colonnes du Monde, ce qui fut fait le 27 mai. Plutôt humiliant.

Neumann s'en sort bien

Le fantasque Adam Neumann, débarqué avec fracas en 2019 de WeWork, la multinationale des bureaux partagés qu'il avait fondée, n'a pas tout perdu. Ses avocats ont obtenu de son ancien employeur qu'il lui verse 450 millions de dollars. Une paille par rapport aux 10 milliards de dollars engouffrés dans l'entreprise par son principal actionnaire, le fonds SoftBank.

Les prêtres-ouvriers sont plutôt cédédistes

Moins nombreux qu'au temps de leur apogée, après Vatican II et Mai 1968 quand la France en comptait un millier, les prêtres-ouvriers sont encore une cinquantaine en activité aujourd'hui.

Ce n'est ni L'Humanité ni La Croix qui évoquent le phénomène, mais l'édition de juin de CFDT Magazine, qui le précise :"Le militantisme syndical, très fort dans les années 1970, et majoritairement auprès de la CGT, s'est atténué. S'ils se syndiquent, c'est davantage à la CFDT."

Un résultat en ligne avec les dernières élections professionnelles, où la CFDT a été confortée comme premier syndicat du privé.

(DR)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles