La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 666,09
    +63,01 (+0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,1635
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    1 798,50
    +16,60 (+0,93 %)
     
  • BTC-EUR

    52 516,14
    -2 237,35 (-4,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,89
    -49,15 (-3,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,44
    +0,94 (+1,14 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 087,75
    -127,95 (-0,84 %)
     
  • S&P 500

    4 541,84
    -7,94 (-0,17 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3748
    -0,0048 (-0,35 %)
     

Des activistes protesteront contre les « profits sur la pandémie » au siège de J&J du New Jersey le 22 septembre

·6 min de lecture

Le même jour où le président Biden s'adressera à l'Assemblée générale des Nations Unies sur l'accès et l'approvisionnement mondial en vaccins contre la COVID-19, les activistes protesteront devant le siège mondial de J&J au New Jersey contre ses pratiques de vaccination contre la COVID-19

Mercredi 22 septembre, 12h00 HE, 1 Johnson and Johnson Plaza, New Brunswick, NJ 08901

EAST BRUNSWICK, New Jersey, September 22, 2021--(BUSINESS WIRE)--Les militants de la fondation AIDS Healthcare (AIDS Healthcare Foundation, AHF) et de ses organisations partenaires organiseront une manifestation au siège mondial de Johnson & Johnson (J&J), fabricant d'un important vaccin contre la COVID-19 en dose unique, contre les « profits sur la pandémie » de la société pharmaceutique. La manifestation, qui fait partie de la campagne « Vacciner notre monde » (Vaccinate Our World, VOW) dirigée par l'AHF, se tiendra à New Brunswick, New Jersey, le mercredi 22 septembre à 12h00 HE.

La manifestation de l'AHF devant J&J aura également lieu le jour même où le président Biden s'adressera à l'Assemblée générale des Nations Unies à New York, au sujet de l'accès mondial aux vaccins contre la COVID et de leur pénurie. Alors que près de 4,7 millions de personnes dans le monde sont mortes du nouveau coronavirus, 57 % de la population mondiale n'a pas encore reçu une seule dose d’un quelconque vaccin contre la COVID-19.

J&J a récemment suscité des critiques virulentes suite aux révélations selon lesquelles des doses de son vaccin COVID-19 à injection unique produites en Afrique du Sud, l'un des pays les plus durement touchés par la COVID-19 et dont les taux de vaccination sont les plus bas du continent étaient exportées vers l'Europe. Face au tollé général, ces doses fabriquées dans les installations d'Aspen Pharmacare en Afrique du Sud seront désormais expédiées vers les pays africains selon le Wall Street Journal et Fierce Pharma.

DE QUOI S’AGIT-IL :

MANIFESTATION Vacciner notre monde (VOW) au Siège social international de Johnson & Johnson à New Brunswick, NJ

DATE :

Mercredi 22 septembre à 12h00 HE

OÙ :

1 Johnson and Johnson Plaza, New Brunswick, NJ 08901

PARTIES PRENANTES :

Environ 25+/- activistes communautaires, y compris l'AHF et ses partenaires

BLOC-NOTE D'INFORMATION ET VISUELS

Un piquet de grève mobile défilera sur le trottoir devant et autour du QG de J&J ; les manifestants porteront des pancartes et des banderoles, scanderont des slogans, un public arborant les tee-shirts de la campagne.

L'événement sera diffusé en direct sur Facebook (@AIDShealth) et Instagram (@aidshealthcare) ; Tweeter en direct (@AIDSHealthcare)

CONTACTS MÉDIAS SUR PLACE

M. W. Imara Canady, Directeur national de l’AHF, Communications et engagement communautaire,

+1.770.940.6555 mobile - Imara.Canady@ahf.org

Denys Nazarov, Directeur de la politique mondiale et des communications, AHF, +1 323.308.1829

denys.nazarov@ahf.org

« J&J a déclaré qu'ils mettront fin aux tarifs à but non lucratif pour son vaccin anti-COVID-19 d'ici la fin 2021, dans trois mois seulement ! Ils obligent également les contribuables américains à payer deux fois son vaccin salvateur, car la société a reçu plus de 1,5 milliard de dollars du gouvernement américain pour le développer », a déclaré Terri Ford, Responsable de la politique et de la représentation mondiales pour l'AHF. « J&J : nous n'allons simplement pas laisser cette pandémie se transformer en une autre crise du SIDA, quand les sociétés pharmaceutiques empêchaient des millions de personnes de se soigner en pratiquant des prix exorbitants pour des médicaments souvent développés avec le soutien des contribuables. Nous ne nous arrêterons pas tant que J&J, Pfizer et Moderna ne feront pas ce qu'il faut ! »

Selon Forbes, « J&J a peut-être été obligée de faire payer son vaccin moins cher (environ 10 USD la dose, par rapport aux prix plus élevés de Pfizer et Moderna) contre l'attribution de fonds de recherche et développement par le gouvernement américain. Selon Bloomberg, l'Autorité pour la Recherche-Développement avancée dans le domaine biomédical (Biomedical Advanced Research and Development Authority, BARDA) du gouvernement fédéral des États-Unis, une agence du Département de la santé et des services sociaux, a accordé à J&J environ 1,5 milliard de dollars pour développer un vaccin contre la COVID-19 ».

J&J devrait également produire des doses en Inde. Avec de graves pénuries de vaccins dans la région Asie-Pacifique, y compris l'Inde elle-même, il est impératif que ces vaccins soient acheminés vers les pays à faible revenu durement touchés, au lieu d'être expédiés vers les marchés plus lucratifs d'Europe et d'Amérique du Nord.

« En plus de l'exportation révoltante des vaccins de J&J à destination de l'UE depuis l'Afrique, l'Inde est confrontée au même traitement potentiel : il est prévu que J&J produise 600 millions de doses de son vaccin via une société pharmaceutique indienne », a déclaré le Dr V. Sam Prasad, Directeur du programme pays pour AHF India Cares. « De même que les doses d'Afrique ont été renvoyées par l'UE, J&J doit s'assurer que tous les vaccins produits en Inde soient acheminés vers les pays dans le besoin dans la région ou en Afrique. Toute autre décision serait une injustice pour les milliards de personnes qui souffrent encore en attendant un vaccin salvateur, alors que les pays riches envisagent des injections de rappel ».

« Nous souhaitons également remercier le président Biden d'avoir incité aujourd'hui les dirigeants mondiaux devant l'Assemblée générale des Nations Unies à se joindre à lui et à intensifier véritablement les efforts internationaux en matière de distribution et d'accès aux vaccins. Il le déclare souvent avec d'autres dirigeants : « Il s'agit d'une pandémie qui touche les non-vaccinés », et cela est particulièrement vrai dans les dizaines de pays qui attendent, ​​et qui ont désespérément besoin de vaccins », a ajouté Ford.

L'AHF a mené des manifestations similaires à Vacciner notre monde à l'encontre de Pfizer, un profiteur de la pandémie encore plus flagrant, et Moderna. La manifestation contre Pfizer a eu lieu le 17 août devant son siège mondial à New York. Pour plus d'informations sur la manifestation précédente à l'encontre de Pfizer, cliquez ici ; ou cliquez ici pour afficher/télécharger les images de la manifestation contre Pfizer. La manifestation contre Moderna a eu lieu à son siège à Cambridge, MA, le 31 août. Pour plus d'informations sur cette manifestation précédente à l'encontre de Moderna, cliquez ici, et cliquez ici pour voir/télécharger les images de la manifestation contre Moderna.

La Foundation AIDS Healthcare (AIDS Healthcare Foundation, AHF), la plus grande organisation mondiale de lutte contre le sida, fournit actuellement des soins et/ou des services médicaux à plus de 1,6 million de personnes dans 45 pays à travers le monde, notamment aux États-Unis, en Afrique, en Amérique latine, dans les Caraïbes, dans la région Asie-Pacifique et en Europe. Pour en savoir plus sur l’AHF, visitez notre site Web : www.aidshealth.org, retrouvez-nous sur Facebook : www.facebook.com/aidshealth, et suivez-nous sur Twitter : @aidshealthcare et sur Instagram : @aidshealthcare

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210922005896/fr/

Contacts

CONTACTS MÉDIAS AUX ÉTATS-UNIS :
M. W. Imara Canady
Directeur national de l’AHF,
Communications et engagement communautaire
+1.770.940.6555 mobile
Imara.Canady@ahf.org

Ged Kenslea, Directeur principal,
Communications, AHF
+1.323.308.1833 bureau
+1.323.791.5526 mobile
gedk@aidshealth.org

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles