Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 422,52
    +272,19 (+0,70 %)
     
  • Nasdaq

    17 526,48
    -162,88 (-0,92 %)
     
  • Nikkei 225

    38 804,65
    +208,18 (+0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0735
    +0,0038 (+0,35 %)
     
  • HANG SENG

    18 027,71
    -0,81 (-0,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 280,20
    -3 395,72 (-5,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 242,99
    -66,73 (-5,10 %)
     
  • S&P 500

    5 457,37
    -7,25 (-0,13 %)
     

Les actions technologiques, nouvelle valeur refuge après la crise bancaire

Blondet Eliot/ABACA

Un coup de projecteur inattendu. Longtemps vues comme risquées et trop chères, les actions du secteur technologique ont brillé depuis le début de la crise bancaire, au point d'être désormais considérées comme une valeur refuge pour les investisseurs. Meta, Alphabet et Microsoft ont tous gagné plus de 10% à Wall Street depuis les prémices de la tempête qui a balayé le secteur bancaire américain, début mars, alors que, dans le même temps, l'indice Dow Jones lâchait plus de 2%.

"Les investisseurs voient ces grandes capitalisations technologiques comme une destination sûre en ce moment", observe Angelo Zino, de CFRA Research. Le label tranche avec l'image longtemps véhiculée par la tech depuis l'explosion de la bulle internet, en 2000, celle d'un secteur souvent surévalué, aux perspectives financières très incertaines, propice aux mauvaises surprises.

"Beaucoup crient +au feu+" depuis des mois "à propos du secteur technologique, mais le Nasdaq est en hausse d'environ 13% cette année", souligne Dan Ives, de Wedbush Securities, dans une note. "Nombre d'investisseurs qui pariaient à la baisse cherchent à comprendre." "Une part importante des plus grandes entreprises du monde viennent de la tech", rappelle Scott Kessler, de Third Bridge, leurs capitalisations massives les protégeant partiellement de la volatilité ambiante. "Et elles ont une flexibilité financière et des réserves de cash énormes", ce qui leur donne une assise considérable en période agitée sur les marchés.

En outre, à la (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Arabie saoudite : après le rachat de Credit suisse, le n°1 de la Saudi National Bank démissionne
CAC 40 : après le plongeon de Deutsche Bank, la Bourse de Paris rebondit
En proie aux difficultés financières, Twitter ne coûte plus que la moitié de son prix de vente estime Elon Musk
Un fonds de 1 million d’euros va aider les femmes entrepreneures de plus de 45 ans
“Une bonne formation des ingénieurs à l’économie et à la finance est une des clés de l’émergence de Gafa français”