Marchés français ouverture 6 h 51 min

Les actions Sandro Maje Claudie Pierlot (SMCP) flanchent, le géant de la mode déçoit

Sandro, Maje et Claudie Pierlot (SMCP) est à la peine à la Bourse de Paris. L'action chute de 19% à 8,7 euros après avoir atteint un plus bas record de 8,35 euros. Le groupe de mode paye le prix fort e sa forte exposition à Hong Kong. Moteur significatif du développement du groupe ses dernières années, la région, en pleine tourmente politique, est devenue son talon d'Achille. SMCP a révisé à la baisse son objectif 2019 de marge d'Ebitda ajusté raison de la forte détérioration du marché à Hong Kong, provoquée par une baisse importante du trafic et par des fermetures temporaires de points de vente au cours de ces dernières semaines.

Cette détérioration aura un impact important sur la marge d'Ebitda, a prévenu le spécialiste du "luxe accessible". Dans une moindre mesure, la performance plus faible que prévu de Claudie Pierlot, dont l'exposition aux marchés internationaux en forte croissance est beaucoup plus limitée, affectera également la marge. Dans les autres régions et marques, le groupe progresse, conformément à ses attentes, affichant notamment une croissance like-for-like positive au 3ème et au 4ème trimestre (à date), ainsi qu'une croissance forte en Chine continentale.

>> A lire aussi - Les manifestations à Hong Kong sont-elles un danger pour les actions ?

En conséquence, SMCP anticipe désormais pour 2019 une marge d'Ebitda ajusté comprise entre 15,5% et 16% et confirme son objectif de croissance du chiffre d'affaires annuel. Le groupe prévoyait jusque là une marge d'Ebitda ajustée stable par rapport à 2018, soit de 16,9%. SMCP suit très attentivement l'évolution du marché à Hong Kong et prend toutes les mesures nécessaires pour en limiter l'impact à l'avenir, dont notamment une optimisation sélective de son parc de magasins.

>> A lire aussi - Cette nouvelle arme chinoise qui fait trembler les manifestants à Hong Kong

SMCP demeure fermement engagé à réaliser son plan stratégique, s'appuyant notamment sur le potentiel de croissance significatif de ses marques tant à

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Dentistes, opticiens... pour eux, la Sécu reste une vraie corne d'abondance
Le télétravail, facteur de performance
Cosmétiques au thé vert, cartouches d'encre recyclables... ces étudiants imaginent de nouveaux business
Faut-il donner au Téléthon 2019 ?
Subventions à Airbus : Bruxelles fait appel du verdict de l’OMC