La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    40 411,87
    -131,42 (-0,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Les actions en léger repli, les résultats animent la cote

par Laetitia Volga
·4 min de lecture
LES BOURSES EUROPÉENNES RECULENT EN DÉBUT DE SÉANCE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes reculent mardi dans la matinée après la séance négative de Wall Street et des publications de résultats d'entreprises globalement décevantes bien que la tendance de fond soit toujours à l'optimisme quant au rebond de l'économie.

À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,55% à 6.262,26 points vers 07h55 GMT, pénalisé par Atos et Danone après leurs trimestriels. À Francfort, le Dax recule de 0,08% et à Londres, le FTSE lâche 0,2%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,34%, le FTSEurofirst 300 baisse de 0,31% et le Stoxx 600 de 0,43%.

Lundi, les places européennes ont terminé en ordre dispersé au terme d'une séance calme alors qu'une semaine riche en résultats d'entreprises attend les investisseurs, sans oublier la réunion monétaire de la Banque centrale européenne jeudi.

Le Stoxx 600 a malgré tout atteint lundi un nouveau sommet et le CAC 40 a dépassé les 6.300 points pour la première fois en plus de 20 ans, ce qui donne lieu ce mardi à quelques prises de bénéfices dans l'attente d'un nouveau souffle, d'autant que les résultats du jour ne convainquent pas.

"Le ciel est dégagé sur les marchés alors que les politiques accommodantes sont efficaces et que la campagne de vaccination ne connaît pas de coup d'arrêt majeur. Il n'y a cependant pas de nouveaux catalyseurs et la reprise est déjà intégrée dans une grosse partie des actions", a déclaré Saxo Banque dans une note.

VALEURS

Dans l'actualisé des résultats, Atos (-5,63%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel de 2,692 milliards d'euros, en baisse de 3,9% en organique.

Danone cède 2,01% après un recul de 3,3% de son chiffre d'affaires en données comparables au premier trimestre en raison de la pandémie.

Du coté du SBF 120, Mercialys abandonne 3,88% Mercialys 3,88% et M6 0,65% après leurs résultats.

Associated British Foods recule de 1,99%, le propriétaire des magasins de vêtements Primark ayant vu son bénéfice diviser par deux au premier semestre en raison des mesures de confinement.

Plus forte baisse sectorielle du début de journée, le compartiment des produits de consommation non contrainte (-1,21%) est pénalisé par Imperial Brands et British American Tobacco qui perdent chacun 5,6% à Londres.

Les fabricants de cigarettes sont en baisse après une information du Wall Street Journal selon laquelle l'administration Biden envisage d'exiger qu'ils réduisent la teneur en nicotine dans les cigarettes vendues aux États-Unis.

En hausse, le secteur automobile gagne 0,65%. Celui des ressources de base prend 0,22%, le cours du cuivre évoluant proche d'un plus haut de dix ans grâce à la faiblesse du dollar.

A WALL STREET

Les contrats à terme à Wall Street suggèrent pour le moment une ouverture en petite hausse au lendemain d'une séance dans le rouge.

L'indice Dow Jones a cédé 0,36% à 34.077,63 points, le S&P-500 a perdu 0,53% à 4.163,26 points et le Nasdaq Composite a reculé de 0,98% à 13.914,77 points.

Tesla a perdu 3,4% après qu'un de ses véhicules apparemment privé de conducteur s'est écrasé contre un arbre samedi au Texas, tuant ses deux occupants.

Dans les échanges après la clôture, IBM gagnait 4% après la publication de la plus forte croissance de son chiffre d'affaires trimestriel depuis plus de deux ans grâce à ses services dans l'informatique dématérialisée.

EN ASIE

L'indice Nikkei à Tokyo (-1,97%) a accusé sa plus forte baisse en un mois, plombé par les craintes qu'une éventuelle réintroduction des mesures d'urgence anti-COVID-19 dans les plus grandes villes du Japon ne freine la reprise économique.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai et le CSI 300 ont tout deux cédé 0,1%.

CHANGES

Le dollar creuse ses pertes face aux autres grandes devises (-0,23%) pour toucher un plus bas depuis début mars. L'euro remonte à 1,2068 dollar, au plus haut depuis un mois et demi, à la faveur de l'accélération attendue des campagnes de vaccination en Europe.

"Les États-Unis ont pris de l'avance au premier trimestre mais d'autres pays vont rapidement rattraper leur retard. L'Europe est la principale région qui va connaître une accélération des vaccinations ce trimestre", a déclaré Zach Pandl, en charge de la stratégie de changes chez Goldman Sachs.

TAUX

Les rendements des Treasuries continuent de monter légèrement avant une adjudication à 20 ans prévue mercredi. Celui des titres à dix ans prend près de trois points de base à 1,6207%.

Sur le marché européen, le rendement du dix ans allemand est inchangé, à -0,233%.

PÉTROLE

Le marché du pétrole est orienté à la hausse, la faiblesse du dollar soutenant les prix des matières premières. Le baril de Brent gagne 1,28% à 67,91 dollars et le brut léger américain prend 1,04% à 64,04 dollars.

(édité par Patrick Vignal)