La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 950,54
    -360,12 (-1,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Actions françaises: les bonnes surprises de l'été

La température monte un peu partout en France, mais pas forcément à la Bourse de Paris. Après la visite de Nancy Pelosi à Taïwan, qui n'a pas été du goût de Pékin, les autorités chinoises ont réalisé des exercices militaires tout autour de l'île. Ce qui a rafraîchi immédiatement la température sur les marchés financiers. Et ce d'autant que des mesures de rétorsion sont désormais prévues à l'encontre des Etats-Unis. Parallèlement, les chiffres du marché du travail outre-Atlantique sont ressortis au-delà des attentes, avec un taux de chômage en recul à 3,5%, ce qui a relancé les craintes d'un resserrement plus fort que prévu des taux directeurs de la Réserve fédérale, lors de sa prochaine réunion prévue les 20 et 21 septembre. Dans ce contexte, certaines valeurs ont tiré leur épingle du jeu, à commencer par Air France-KLM qui profite de la reprise du trafic aérien, en hausse de 16,3% sur la semaine, suivi d'Eutelsat tirée par les grandes manoeuvres dans son secteur (+14,5%) et d'Ubisoft Entertainment (+11,9%), dopée par les rumeurs d'un intérêt du géant chinois des jeux vidéo Tencent Holdings, qui a déjà une participation de 5%. Les trajectoires des autres valeurs ont été intimement liées à la qualité des résultats semestriels publiés. Nos conseils sur 18 actions Accor Au premier semestre, le champion tricolore de l’hôtellerie a affiché un résultat net en recul de 52,2%, à 32 millions d’euros. L’indicateur clé du secteur, le RevPar, s’est un peu amélioré grâce à la reprise du trafic aérien, mais il ressort encore en repli de 11,2% par rapport au premier semestre 2019. Les perspectives d'Accor sont en demi-teinte et l'action ne parvient pas à remonter la pente. Conservez ADP Le titre vient de reprendre de l’altitude, tiré par une dynamique à nouveau rentable. Profitant d’une poussée plus forte que prévu du trafic passagers, les dirigeants Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles