La bourse est fermée

Les actions américaines résistent, mais l’emploi et l’économie inquiètent : le conseil Bourse du jour

Les actions américaines ont signé un rally imposant depuis le plancher majeur de mars dernier. Mais dernièrement, l’indice de volatilité (VIX, “indice de la peur” et baromètre des craintes des investisseurs en actions, à Wall street) s’est redressé. Il faut dire que la loi sur la sécurité nationale proposée par la Chine pour l’ancienne colonie britannique de Hong Kong “pourrait être votée dès cette semaine, ce qui pourrait provoquer des tensions accrues entre Washington et Pékin”, souligne Saxo Bank.

Par ailleurs, deux discours du président de la Réserve Fédérale des Etats-Unis ont fait apparaître “des doutes sur la vitesse de la reprise économique, alors que l’administration américaine maintient toujours vivace l’hypothèse d’une reprise en V. Au cours de ces discours, les inquiétudes de Jerome Powell se sont surtout exprimées sur la question du retour à l’emploi, le président de la Fed craignant que des millions d’américains, notamment dans le secteur des services, peinent à retrouver un emploi rapidement malgré la reprise”, rapporte IG France.

>> A lire aussi - La Chine peut-elle dépasser les Etats-Unis ?

Alors qu'aux Etats-Unis, la production et l'emploi restent, entre autres indicateurs, à des niveaux très inférieurs à ceux d'avant la pandémie, la Fed a souligné que le rythme de la reprise était "extrêmement incertain" et dépendrait du “succès à contenir le virus", rapporte l’AFP. Or, de nouveaux foyers de Covid-19 sont apparus en Californie, en Floride et au Texas, trois États très peuplés. Saxo Bank évoque de son côté “des records mondiaux de mortalité par habitant dans le New Jersey et l’Etat de New York”, précisant qu’à ce jour, les Etats-Unis enregistraient plus de 2,5 millions de cas pour 125.803 décès.

>> A lire aussi - Donald Trump menace de couper les ponts avec la Chine

Les profits des sociétés américaines cotées sont en berne

Et sur le front des profits, les perspectives restent peu engageantes. D'après FactSet, les bénéfices des entreprises du SP500 “vont

(...) Cliquez ici pour voir la suite

LDLC : la semaine de 4 jours dès 2021, avec hausse des salaires !
Puy du fou, Parc Astérix ... la recette de nos parcs d'attraction pour se remettre de la crise
Harcèlement : pactole en vue pour les victimes d’Harvey Weinstein
Le CAC 40 à l’arrêt, bientôt 100.000 nouveaux cas de coronavirus par jour aux Etats-Unis ?
Airbus : 2.000 emplois pourraient être sauvés par les aides de la France, selon Djebbari