La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 217,37
    +17,30 (+0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Les actionnaires de Twitter attendent l'heure de vérité

Elon Musk n'a pas précisé s'il serait présent à l'assemblée des actionnaires de l'entreprise, ce mercredi 25 mai. Mais le rendez-vous promet déjà d'être animé.

La réunion promet d'être animée. Le mercredi 25 mai, les actionnaires de ont rendez-vous avec les directeurs du réseau social pour leur assemblée générale annuelle. (9,2% des parts), Jack Dorsey (2,25%), ou encore la banque Morgan Stanley (8,8%) et le fonds d'investissements, The Vanguard Group, Inc (10,29%) seront invités à poser toutes leurs questions aux dirigeants de l'entreprise.

Le rachat de Twitter par le patron de Tesla sera évidemment à l'arrière plan des discussions. Si le vote sur l'offre d'Elon Musk a été programmé à une date ultérieure, les actionnaires devraient, à coup sûr, évoquer le blocage actuel des négociations entre le milliardaire et le board de Twitter. L'entreprise a fait savoir, toutefois, qu'elle ne s'exprimerait pas sur le sujet.

Depuis le jeudi 5 mai, l'opération a été suspendue à la demande d'Elon Musk. L'entrepreneur accuse Twitter d'avoir sous-estimé le nombre de faux-comptes inscrits sur la plateforme. Dans un document soumis le 2 mai dernier à la SEC, le gendarme de la bourse américain, les équipes de son directeur général, Parag Agrawal, avaient évalué à moins de 5% la présence de spams et de comptes automatiques (dits, "bots") sur l'ensemble du réseau social.

Lire aussi

Un deal au point mort

Les négociations n'ont pas avancé depuis la semaine dernière. Le conseil d'administration de Twitter refuse de revenir sur le montant de l'offre déposée par Elon Musk à 54,20 dollars de l'action. Lors d'une réunion avec ses salariés, le 19 mai, l'avocate de l'entreprise, Vijaya Gadde, prise pour cible par Elon Musk dans , a affirmé qu'il n'était pas question de "mettre en pause" un tel accord, .

"Musk se retrouve à la croisée des chemins", a commenté ce mardi l'analyste américain, Dan Ives. "Il va devoir décider quelle sera la prochaine étape de ce soap opera, s'il ne veut pas user la patience des investisseurs de Tesla", ajoute-t-il. Les emprunts réalisés par Musk pour racheter Twitter pèsent en effet sur les actions de Tesla, qui ont perdu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles