La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,16 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1925
    -0,0054 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    40 819,87
    +860,98 (+2,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,68 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3827
    -0,0067 (-0,48 %)
     

Les actionnaires du "Monde" s’affrontent devant les tribunaux

·2 min de lecture

Rien ne va plus entre les trois principaux actionnaires du Monde, Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Madison Cox. Selon les informations de Capital, ces actionnaires sont aujourd’hui divisés en deux camps qui s’affrontent devant les tribunaux : d’un côté, le patron de Free et le banquier d’affaires, de l’autre le veuf de Pierre Bergé. Enjeu de ce bras de fer juridique : la participation dans le quotidien du soir dont Madison Cox a hérité lors du décès de Pierre Bergé. Précisément, Madison Cox détient 26,67% de la holding le Monde libre, principal actionnaire de la Société éditrice du Monde.

Avant son décès, Pierre Bergé avait voulu mettre ses affaires en ordre, et fixer le destin de sa participation. Le 6 décembre 2016, il avait signé un pacte d’associés avec Xavier Niel et Matthieu Pigasse, qui prévoyait de vendre à chacun la moitié de ces 26,67%. Mais aujourd’hui, le trio diverge sur l’application de ce pacte, et a demandé à la justice de trancher. A la veille de Noël, Xavier Niel et Matthieu Pigasse ont attaqué devant le tribunal de commerce de Paris Madison Cox, qui les a attaqués en retour devant la même instance.

A lire aussi - Soupçons de dopage au Real Madrid : Le Monde échappe à une lourde condamnation

Dans le détail, Pierre Bergé avait accordé à ses deux associés une promesse de vente, qui pouvait être exercée uniquement dans des périodes fixées par le pacte d'associés de 2016. Précisément, le pacte stipule que “les promesses de vente pourront être exercées (i) à tout moment à compter du 1er janvier 2019 et jusqu’au 31 mars 2021, ou (ii) dans les soixante jours suivant le décès de M. Pierre Bergé, ou (iii) dans les 60 jours suivants lesquels M. Pierre Bergé n’exercerait plus les fonctions de président de la société pour quelque raison que ce soit”.

En pratique, Xavier Niel et Matthieu Pigasse n’ont pas exercé leur option lors du décès de Pierre Bergé le 8 septembre 2017. Ils ont choisi d’utiliser la fenêtre “du 1er janvier 2019 au 31 mars 2021” et ont donc (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bientôt le retour du sport en salle ? Decathlon va produire son masque barrière
Le retour du BlackBerry à clavier physique !
Energie verte : “la lutte contre le réchauffement climatique est le défi le plus important du millénaire !”
Amazon : “Les employés ont l’impression d’appartenir à une secte”
Twitter et Jay Z s'associent pour faire du bitcoin la monnaie d'internet