La bourse ferme dans 4 h 45 min

Ces actionnaires inattendus de la Française des Jeux (FDJ)

La période de souscription à l'introduction en Bourse de la Française des Jeux (FDJ) va bientôt débuter : le groupe s'apprête à accueillir de nouveaux investisseurs. Ses actionnaires actuels, au profil éclectique, sont parfois inattendus. Outre l'Etat français, ils se partagent chaque année près de 40 millions d'euros de dividendes. A lui seul, l'Etat détient 72% du capital de l'opérateur de jeux, et doit descendre aux alentours de 20% à l'issue de la privatisation. Les salariés de la FdJ détiennent 5% du capital, et les courtiers-distributeurs de jeux (Soficoma) sont présents à hauteur de 3%. Le reste, soit 20% du capital, est détenu par sept actionnaires historiques, tous des anciens "émetteurs de billets" de loterie.

En 1933, lors du lancement de la Loterie Nationale, divers organismes se lancent sur un marché secondaire (mais néanmoins officiel): ils achètent des billets de loterie vendus 100 francs, et les revendent en "dixièmes" pour proposer un prix plus abordable et toucher un plus grand nombre de joueurs. Le premier de ces actionnaires originels, avec 9,2% du capital de la Française des Jeux, est l'Union des Blessés de la Face et de la Tête (UBFT) et sa Fondation des "Gueules cassées". Initialement dédiée aux soldats défigurés lors de la guerre de 1914-18, "l'association est encore bien vivante aujourd'hui et apporte une assistance aux militaires blessés en opérations extérieures, aux gendarmes, pompiers, et policiers. Le dividende de la FdJ, entre 8 et 12 millions d'euros bruts par an, est notre seule ressource", souligne auprès de l'AFP Olivier Roussel, directeur de l'UBFT.

>> A lire aussi - Française des jeux en Bourse : les premiers escrocs apparaissent

Environ un millier de personnes par an bénéficient d'aides sociales directes, des rentes mais aussi "des allocations pour accéder à une maison de retraite, ou un versement ponctuel pour adapter un logement. On aide aussi les conjoints survivants et les veuves des pensionnés de guerre", détaille-t-il. Au-delà

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Française des Jeux (FDJ) peut-elle réconcilier les Français avec la Bourse ?
Française des Jeux (FDJ) : faut-il souscrire des actions à l’introduction en Bourse ?
La Française des jeux (FDJ) en grande forme avant l’introduction en Bourse !
Française des Jeux (FDJ) : l’Etat va encaisser un montant colossal grâce à l’introduction en Bourse
Française des jeux en bourse : les premiers escrocs apparaissent