La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1967
    +0,0054 (+0,45 %)
     
  • Gold future

    1 781,90
    -23,60 (-1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    14 257,97
    +216,39 (+1,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,82
    -3,68 (-1,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3302
    -0,0055 (-0,41 %)
     

Action FDJ : un an après, les actionnaires ont touché le gros lot

Vincent MIGNOT
·1 min de lecture

19,50 euros : c’est ce qu’ont payé, il y a un an, les premiers investisseurs particuliers - ceux qui avaient participé à la phase de réservation - pour obtenir une action de la Française des Jeux. Un prix dans le haut de la fourchette annoncée par le ministère de l’Économie et que beaucoup, à l’époque, jugeaient trop cher.

On peut le dire désormais : les pessimistes ont eu tort. À la clôture des marchés vendredi soir, le titre FDJ s’échangeait à 35,61 euros, en forte hausse de 3,19%. C’est tout simplement son plus haut historique. Sur un an, la hausse est spectaculaire : plus de 80%, aux antipodes du CAC 40 sur la période (-7% environ).

La première année de l’action FDJ n’a pourtant pas été un long fleuve tranquille. Le titre a même connu une volatilité difficile à anticiper. Il a commencé par bondir dès son premier jour de cotation (22,70 euros) puis s’est situé en petite hausse : 23,83 euros fin 2019. Il a ensuite connu une envolée soudaine en février, grimpant jusqu’à 30,35 euros. Le premier confinement, et l’effondrement boursier qui s’en est suivi, a vu l’action retomber sous son cours d’introduction, à 18,50 euros, avant de rapidement rebondir et s’approcher aujourd’hui des 36 euros.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Coronavirus : qui va payer la facture de la crise ?
- Fonds de solidarité : Shine lance le 1er simulateur d'éligibilité
- Assurance téléphone : la solution que Lydia réserve à ses clients