La bourse ferme dans 8 h 14 min
  • CAC 40

    6 684,46
    +19,26 (+0,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 946,60
    +11,09 (+0,28 %)
     
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0361
    +0,0016 (+0,16 %)
     
  • Gold future

    1 753,40
    +13,10 (+0,75 %)
     
  • BTC-EUR

    15 883,12
    +114,49 (+0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    388,21
    +7,92 (+2,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,56
    +1,32 (+1,71 %)
     
  • DAX

    14 417,88
    +34,52 (+0,24 %)
     
  • FTSE 100

    7 499,86
    +25,84 (+0,35 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 187,74
    +889,80 (+5,14 %)
     
  • GBP/USD

    1,2025
    +0,0060 (+0,50 %)
     

Actes de torture, trafic de stupéfiants... des squatteurs placés en garde à vue à Nancy

zaytchik / Getty Images

Un homme d'une trentaine d'années a vécu un véritable calvaire. Comme le relatent L'Est républicain et Le Figaro, cet habitant du quartier de la Chiennerie à Nancy a été torturé pendant des mois par des individus qui squattaient son domicile. L'appartement était squatté "épisodiquement par plusieurs personnes, sûrement pour faire du trafic de stupéfiants", a ainsi confié au Figaro une source policière, précisant que le propriétaire "était intellectuellement limité, mais n'était pas placé sous tutelle".

Pendant de longs mois, le trentenaire aurait subi des sévices et des actes de torture de la part de plusieurs individus. C'est un membre de sa famille, remarquant de nombreuses marques sur son corps, qui a alerté les autorités. "La victime était clairement sous emprise, elle vivait sous la terreur de ces individus qui entraient et sortaient de chez lui comme bon leur semblait", poursuit la source proche du dossier. Et de détailler certains des sévices, vraisemblablement inspirés de films : "Il devait tantôt mordre la table avec ses dents, tantôt ils le brûlaient avec des cigarettes ou ils le droguaient."

Les suspects, au nombre de quatre, dont deux mineurs, ont pu être identifiés et interpellés. Trois d'entre eux ont été placés en garde à vue pour "actes de torture et de barbarie", a précisé le procureur de la République de Nancy François Perain au Figaro. L'un des tortionnaires se trouvait déjà en détention au moment de l'interpellation de ses acolytes, après avoir ouvert le feu (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Intelligence artificielle : les grands modèles de langage bientôt confrontés à un problème majeur ?
130 millions de dollars interceptés : l'enquête XXL d'Interpol sur les réseaux de fraude en ligne
Les 100 Français les plus riches en 2022, le chèque énergie a été validé… Le flash éco du jour
Tension sur le réseau d'électricité : l'hiver le plus à risque sera "probablement" celui de 2023-2024, selon Emmanuelle Wargon
Budget 2023 : le Sénat vote le volet recettes avec des modifications "au bénéfice des collectivités"