La bourse ferme dans 2 h 39 min
  • CAC 40

    5 773,13
    -10,28 (-0,18 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 346,56
    -2,04 (-0,06 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9678
    -0,0010 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    1 650,90
    -4,70 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    19 617,18
    -275,28 (-1,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    435,75
    -8,79 (-1,98 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,30
    -0,44 (-0,56 %)
     
  • DAX

    12 268,90
    -15,29 (-0,12 %)
     
  • FTSE 100

    6 960,00
    -58,60 (-0,83 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,0903
    +0,0047 (+0,43 %)
     

L’acide, la nouvelle technique des cambrioleurs dont il faut se méfier

L’acide, la nouvelle technique des cambrioleurs dont il faut se méfier (Crédit : Getty Images)
L’acide, la nouvelle technique des cambrioleurs dont il faut se méfier (Crédit : Getty Images)

Policiers et gendarmes mettent en garde contre une méthode inédite de cambriolage particulièrement efficace en Île-de-France. Elle pourrait bientôt se propager à d’autres régions.

Attention à cette nouvelle pratique qui se répand chez les cambrioleurs, en particulier en Île-de-France. Ce mercredi, Le Parisien relaye l’inquiétude des forces de l’ordre confrontées à un nouveau mode d’intrusion. Dans les Hauts-de-Seine et les Yvelines, plusieurs habitants ont constaté, impuissants, qu’un liquide corrosif avait été introduit dans le barillet de leurs serrures. La porte s’ouvre alors très facilement, son système de verrouillage étant devenu totalement inopérant. "Ce produit, qui pourrait être de l’acide ou de l’azote liquide, entraîne la détérioration du système de fermeture et permet aux malfaiteurs d’ouvrir en glissant un outil à l’intérieur sans endommager la porte", précise un policier au Parisien.

Les policiers disposent de peu d’indices

Pour l’heure, la police dénombre une cinquantaine de cas. Rapide et sans bruit, ce mode opératoire jamais vu auparavant serait l’œuvre d’une "délinquance organisée" qui fait preuve d’une "grande maîtrise". Les policiers sont pour l’heure désarçonnés face à ces voleurs qui agissent sans laisser ni trace, ni indice à part des résidus jaunes ou orange de ce liquide retrouvés chez les victimes. "On ne sait pas s’il s’agit de vieux routiers du vol par effraction, d’une bande originaire d’Europe de l’Est ou d’une cité parisienne", énumère un fonctionnaire.

Pour rappel, un cambriolage survient en France toutes les 90 secondes. Si la technique de l’acide n’est heureusement pas encore répandue, d’autres procédés tout aussi efficaces sont régulièrement utilisés par les malfrats. Parmi eux, il y a la méthode du point de colle pour savoir si le logement visé est libre ou non. Munis d’un pistolet à colle, les intrus viennent déposer de la colle liquide entre la porte et le dormant (la partie fixe de l’encadrement). Si le fil de colle est intact, ils savent que la voie est libre.

VIDÉO - Bretagne: le fléau des cambriolages