La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 270,09
    -121,43 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    12 997,75
    -361,04 (-2,70 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,2070
    -0,0018 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • BTC-EUR

    42 305,21
    +2 861,84 (+7,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 020,57
    +32,47 (+3,29 %)
     
  • S&P 500

    3 819,72
    -50,57 (-1,31 %)
     

Les aciéries canadiennes ont besoin de plus de commandes gouvernementales

·2 min de lecture

L'annulation regrettable du pipeline Keystone XL a porté un nouveau coup important aux travailleurs de l’industrie canadienne de l'acier, déjà aux prises aux licenciements et avec un carnet de commandes actuel peu garni.

« Les licenciements et les fermetures d'usines semblent être les seules commandes en cours pour de nombreuses aciéries canadiennes », a fait valoir Stephen Hunt, directeur du Syndicat des Métallos pour l'Ouest du Canada. « Ce problème intervient alors qu’on utilise de l'acier étranger pour construire nos projets d'infrastructures publiques plutôt que des tubes et des barres d'armature canadiens. »

À tous les niveaux, les gouvernements laissent tomber les travailleurs canadiens en autorisant l'importation d'acier et de pièces préfabriquées à l'étranger pour les grands projets des secteurs public et privé, tout cela au détriment des producteurs et des travailleurs canadiens.

Les politiques d'achat en vigueur pour de grands projets de construction comme ceux du nouveau pont Pattullo à Surrey (C.-B.), le projet de terminal méthanier Kitimat, et des pipelines de remplacement pour SaskEnergy et Northern Alberta TC Energy ne priorisent absolument pas l'utilisation de l'acier canadien.

« J'appelle le premier ministre du Canada et tous les premiers ministres provinciaux à s'unir à la campagne "À la défense de l'acier" en mettant en œuvre des politiques axées sur l'achat de produits canadiens pour tous les grands projets d'infrastructure », a déclaré Stephen Hunt. « Nous devons agir davantage pour sauvegarder nos industries manufacturières au Canada, car nous ne pouvons pas nous permettre de perdre plus d'emplois et de voir davantage d'emplois canadiens bien rémunérés transférés à l'étranger. »

Le Syndicat des Métallos représente plus de 11 000 travailleurs dans l'industrie canadienne de l’acier. « À la défense de l'acier » est la campagne nationale des Métallos qui exhorte les responsables politiques à défendre les travailleurs et les producteurs d’acier canadiens et à s’attaquer au commerce déloyal. Pour plus d'informations sur la campagne des Métallos, consultez le site www.metallos.ca/defensedelacier.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210127006086/fr/

Contacts

Stephen Hunt, directeur du Syndicat des Métallos pour l'Ouest du Canada, 604 816-2554, shunt@usw.ca