La bourse est fermée

Pour leurs achats, les entreprises  misent davantage sur le "made in France"

1 / 2

La vague tant redoutée de défaillances d'entreprises n'est pas encore arrivée

Dans les directions achats des entreprises, les priorités changent. C'est la conclusion de la dernière étude d'AgileBuyer et du CNA (Conseil national des achats), publié ce mardi, sur la question dans laquelle 682 professionnels (acheteurs, responsables achats, directeurs achats) d'entreprises de moins de 10 salariés à plus de 5.000 salariés ont été interrogés*.

Premier enseignement: la recherche absolue de réduction des coûts dans les achats est moins une priorité. Si 68% des directions achats admettent que la réduction des coûts est un objectif prioritaire, c’est 7 points de moins qu'en 2019. Il s'agit d'ailleurs du résultat le plus bas observé depuis 2011 (date de la première édition de l'étude). Le dernier plus haut avait été atteint en 2017 avec un taux de 82%.

On observe néanmoins des disparités en fonction du secteur d'activité. Ainsi, la réduction des coûts reste une priorité pour le secteur automobile (87%) ou encore l'industrie lourde (81%) mais seulement pas pour les directions achat dans la mode et le luxe (35%) ni pour celles dans la communication et les médias (20%).

"Cette tendance est appuyée par le fait que les bonus des directions achats dépendent de moins en moins des économies réalisées, au profit d’autres critères. La fonction achats prend une place de plus en plus stratégique au sein des entreprises. Une image de cost killer qui s’efface progressivement au profit de celle d’un créateur de valeur",...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi