Publicité
La bourse ferme dans 7 h 36 min
  • CAC 40

    7 948,56
    +13,53 (+0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 959,86
    -3,34 (-0,07 %)
     
  • Dow Jones

    38 441,54
    -411,32 (-1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,0813
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    2 354,70
    -9,40 (-0,40 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 751,05
    -269,03 (-0,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,51
    -2,36 (-0,16 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,88
    -0,35 (-0,44 %)
     
  • DAX

    18 444,69
    -28,60 (-0,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 181,52
    -1,55 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,58
    -99,30 (-0,58 %)
     
  • S&P 500

    5 266,95
    -39,09 (-0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    38 054,13
    -502,74 (-1,30 %)
     
  • HANG SENG

    18 239,16
    -237,85 (-1,29 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0003 (+0,02 %)
     

Achat d’un vélo électrique : pourquoi il faut attendre le 15 août pour sauter le pas

Achat d’un vélo électrique : pourquoi il faut attendre le 15 août pour sauter le pas (Crédit : Getty Images)
Achat d’un vélo électrique : pourquoi il faut attendre le 15 août pour sauter le pas (Crédit : Getty Images) (Getty Images/iStockphoto)

Si vous souhaitez investir dans un vélo électrique, il est plus prudent pour votre portefeuille d’attendre le 15 août.

En quête d’un vélo électrique pour vous déplacer avec un minimum d’effort ? Faites preuve d’un peu de patience pour acquérir votre nouveau compagnon de route. À partir du 15 août et jusqu’au 31 décembre 2022, les aides à l’achat d’un VAE (vélo à assistance électrique) vont devenir beaucoup plus intéressantes.

Dans le but de favoriser les mobilités douces, l’Assemblée nationale a assoupli le 23 juillet dernier les conditions d’obtention d’un vélo électrique et relevé certains plafonds d’aides dans le cadre du projet de loi de finance rectificative pour 2022. Jusqu’alors plafonné à 200 euros, le bonus écologique versé par l’État sera porté à 300 euros. Pour les foyers les plus modestes, le coup de pouce pourra atteindre 400 euros.

Favoriser la pratique du vélo électrique dans les zones rurales

Autre bonne nouvelle pour les cyclistes : il ne sera plus nécessaire d’obtenir l’aide d’une collectivité locale pour bénéficier l'aide "Bonus Velo" instaurée par l’État. Cette mesure favorisait trop les habitants des grandes agglomérations. "Il existe peu de dispositifs d’aide à l’achat en dehors des agglomérations, alors que le vélo peut constituer une réponse utile dans les villes moyennes, les milieux ruraux et péri-urbains : seuls 4% des territoires de moins de 50 000 habitants proposent une aide à l’achat", expliquent les élus cités par 01net. Avec cette mesure, l’idée est de favoriser l’achat d’un vélo électrique dans les zones où les zones de transport en commun sont inexistants et/ou inadaptés aux horaires de travail.

PUBLICITÉ

Enfin, la prime "bonus autres vélos", a, elle aussi, vu son enveloppe s’épaissir un peu plus. L’aide pour l’achat d’un vélo cargo par exemple ou d’une bicyclette pliante, passe de 1 000 à 2 000 euros dans la limite de 40% du coût du vélo et dans les mêmes conditions de ressources. Au vu des délais déjà constatés pour faire sortir un deux roues d'une chaîne de production, il faudra en revanche vous armer de patience.

VIDÉO - Un vélo électrique sans pédales arrive à Paris