La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • Nikkei 225

    28 162,83
    -120,20 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0339
    -0,0066 (-0,63 %)
     
  • HANG SENG

    17 297,94
    -275,64 (-1,57 %)
     
  • BTC-EUR

    15 718,13
    -418,43 (-2,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    381,05
    +0,75 (+0,20 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     

Achat d’un scooter électrique : Paris supprime l’aide de 400 €

La mairie de Paris abandonne sa prime de 400 euros offerts pour l’achat d’une moto ou d’un scooter électrique équivalent 50cc, souhaitant plutôt favoriser le vélo électrique.

L’aide de 400 euros proposée aux conducteurs et conductrices à l’achat d’un scooter ou d’une moto électrique vient d’être supprimée par la ville de Paris. La page dédiée aux bonus financiers de la capitale a été modifiée ce 26 septembre 2022, entérinant la décision de l’administration d’Anne Hidalgo. La municipalité « privilégie le soutien à l’achat d’un vélo à assistance électrique », explique un journaliste de RTL, citant le communiqué de presse émis par la ville, que Numerama a pu consulter. Ce changement entrera en vigueur le 15 octobre 2022.

Jusqu’ici, les deux-roues électriques concernés devaient être « de catégories L1e et L2e (limité à 45 km/h) et définies dans le code de la route, dont la puissance du moteur est supérieure ou égale à 2 kW.» Le montant alloué avait l’intérêt d’être cumulable avec le bonus écologique de l’État.

Cette suppression est plutôt cohérente avec les mesures prises par la municipalité en défaveur des deux-roues motorisés depuis quelques années, pour que la population se tourne plutôt vers les vélos. Depuis le début du mois de septembre 2022, tous les scooters et motos thermiques doivent payer leur stationnement — mais les conducteurs et conductrices de deux-roues électriques doivent aussi s’enregistrer presque tous les jours pour avoir le droit de se garer gratuitement.

[Lire la suite]