La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1966
    +0,0053 (+0,44 %)
     
  • Gold future

    1 781,90
    -23,60 (-1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    14 261,42
    +219,83 (+1,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    334,18
    -3,32 (-0,98 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3298
    -0,0058 (-0,44 %)
     

Ils achètent une quinzaine de biens immobiliers avec de faux documents

·2 min de lecture

C’est une escroquerie qui durait depuis quatre ans un peu partout en France. Cinq membres d’une même famille du Havre, en Seine-Maritime, ont été déférés pour escroquerie en bande organisée et blanchiment de fraude fiscale, révèle Paris-Normandie. Ils sont suspectés d’avoir acheté une quinzaine de biens immobiliers, notamment en Normandie ou en Bretagne, avec de faux documents, entre 2016 et 2020. Ces faux documents (contrats de travail, fiches de paie…) étaient créés et fournis par une agence immobilière… où travaillaient deux des personnes suspectées dans cette affaire.

Des fausses factures auraient également permis d’obtenir des déductions d’impôts et des crédits. Une dizaine de banques auraient été victimes de cette arnaque, alors que le montant total des prêts est estimé à 1,6 million d’euros. “Une banque s'est aperçue que les documents produits à l'appui d'une demande de prêt étaient faux, ce qui a conduit à se questionner sur d'autres arnaques commises selon le même mode opératoire”, explique une source proche de l’enquête au quotidien régional.

>> A lire aussi - MaPrimeRénov’ : après des bugs en série, les aides en retard seront versées d’ici décembre

La famille, qui menait un “train de vie important” selon Paris-Normandie, avait ouvert de multiples comptes bancaires et des “flux financiers importants et anormaux, au regard notamment de la situation fiscale des intéressés” ont été détectés par les enquêteurs. Les cinq membres de cette famille, à savoir les parents et leurs trois enfants âgés de 20 à 30 ans, ont été présentés devant le juge des libertés et de la détention, puis placés sous contrôle judiciaire. Certains ont notamment l’interdiction de gérer une agence immobilière. Aucun n’a souhaité s’exprimer sur cette affaire. Leur procès pour escroquerie en bande organisée et blanchiment de fraude fiscale est prévu en mars 2021.

>> A lire aussi - Immobilier : six alternatives originales pour acheter moins cher son logement

>> A lire aussi - Prix de l’immobilier, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

APL en temps réel : les gagnants et les perdants de la réforme, profil par profil
Immobilier neuf : ces villes où les biens à vendre se raréfient
Copropriété : de nouveaux aménagements pour les votes en AG
14.000 euros de loyers impayés : les propriétaires ne savent plus quoi faire
Impayés de loyers : de nouveaux profils de locataires en difficulté font leur apparition