Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    37 798,97
    +63,86 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    15 865,25
    -19,77 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 471,20
    -761,60 (-1,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0622
    -0,0003 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    16 248,97
    -351,49 (-2,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 577,32
    -24,50 (-0,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 051,41
    -10,41 (-0,21 %)
     

Accueil familial : cette alternative aux Ehpad qu’un député souhaite développer

Getty Images / Maskot

Pouvez-vous rappeler en quoi consiste l’accueil familial ?

Patrick Hetzel : Moyennant rémunération, une famille peut accueillir à son domicile une personne âgée ou en situation de handicap. C’est un mode alternatif d’hébergement pour une personne qui a un certain degré de dépendance et a besoin d’une aide. Cela peut lui éviter d’aller en Ehpad (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, NDLR) ou dans certains établissements spécialisés. Pour être accueillant familial, il est nécessaire d’avoir un agrément délivré par les services sociaux.

Ce dispositif est-il encadré ?

Le code de l’action sociale dit aujourd’hui que l’hébergement doit se faire automatiquement sous le toit de l'accueillant, c’est-à-dire dans une chambre de la maison. Or, il existe un certain nombre de familles qui, d’un commun accord avec la personne âgée ou en situation de handicap, aimeraient les accueillir dans un logement attenant mais autonome.

PUBLICITÉ

>> Notre service - Maintien à domicile, maisons de retraite, résidences services... Prenez rendez-vous avec un conseiller par téléphone pour trouver la meilleure solution pour vos proches

Cette possibilité n’existe pas aujourd’hui ?

Non, c’est pourquoi j’ai déposé une proposition de loi qui modifierait le code de l’action sociale afin que l’accueil familial puisse avoir lieu dans un logement attenant (une dépendance par exemple, NDLR). Cela devrait permettre de compter plus d’offres mais aussi plus de personnes intéressées par ce type d’hébergement. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Il profite de sa retraite dans un hôtel de luxe pour 1 000 euros par mois
Pourquoi les tarifs des Ehpad publics et associatifs risquent d'augmenter
Scandale dans les Ehpad : le gouvernement dévoile son plan contre la maltraitance des seniors
Ehpad : deux ans après le scandale, Orpea change de nom et continue sa transformation
Retraites des agriculteurs : les sénateurs adoptent un nouveau mode de calcul de la pension