Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 126,02
    +291,16 (+0,75 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,35
    -140,88 (-0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    38 633,02
    +62,26 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0039 (-0,36 %)
     
  • HANG SENG

    18 335,32
    -95,07 (-0,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 718,57
    +149,27 (+0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 360,72
    -21,94 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    5 473,89
    -13,14 (-0,24 %)
     

Accro aux séances d'UV, elle remarque un détail perturbant sur son visage qui va tout changer

C'est une habitude qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques. Anna McCartney, une femme de 43 ans, a échappé au pire. En mai 2021, après avoir pris une photo de son visage pour acheter des produits de soin en ligne, la mère de famille a remarqué une bosse inhabituelle sur son front. Elle a alors décidé de la surveiller de près avant de prendre un rendez-vous chez un spécialiste.

La femme qui vit à Liverpool s'est ainsi rendue chez un chirurgien plasticien spécialiste du cancer et a subi une biopsie, avant de recevoir une terrible nouvelle. En effet, le médecin lui a diagnostiqué un carcinome épidermoïde. "C'est une forme très agressive de cancer de la peau, j'ai donc eu beaucoup de chance qu'il soit détecté tôt et qu'on agisse rapidement" a-t-elle expliqué dans un entretien au Sun. Grâce à sa réactivité, Anna McCartney a pu être traitée rapidement et a reçu une greffe de peau en juin 2021.

Des séances d'UV responsables du cancer de la peau de la Britannique

Après avoir découvert son cancer de la peau, Anna McCartney a fait le lien avec ses nombreuses séances d'UV. En effet, pendant des années, la Britannique a été une adepte de cette méthode pour pouvoir bronzer. "Quand j'y repense, j'ai utilisé un lit de bronzage presque tous les jours de l'âge de 15 ans jusqu'au moins 22 ans, choquant, je sais" a-t-elle révélé.

PUBLICITÉ

Aujourd'hui, (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

TÉMOIGNAGE. "Je m'injecte le sang de mon fils adolescent pour atteindre la jeunesse éternelle"
Deux enfants disparus retrouvés morts à des endroits différents mais avec une troublante similitude
Disparition de Delphine Jubillar : "Elle avait honte de...", ce que son amant a expliqué aux enquêteurs
Disparition de Karine Esquivillon en Vendée : "Tout prouve que...", sa fille sort du silence 
TÉMOIGNAGE À 62 ans, j'ai trouvé l'amour dans les bras de mon infirmière de 34 ans