La bourse ferme dans 6 h 21 min
  • CAC 40

    4 878,52
    -31,12 (-0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 147,54
    -51,32 (-1,60 %)
     
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,13 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1808
    -0,0060 (-0,51 %)
     
  • Gold future

    1 904,30
    -0,90 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    11 084,19
    +46,73 (+0,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    263,00
    +1,54 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    38,83
    -1,02 (-2,56 %)
     
  • DAX

    12 364,22
    -281,53 (-2,23 %)
     
  • FTSE 100

    5 847,16
    -13,12 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    23 494,34
    -22,25 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,68 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3050
    +0,0012 (+0,09 %)
     

Un accord en vue entre TikTok et les Américains Walmart et Oracle

·2 min de lecture

Peut-être l’épilogue d’un long bras de fer dans le dossier TikTok aux États-Unis. Alors que des sanctions visant l’application chinoise devaient entrer en vigueur ce dimanche 20 septembre, le président Trump et l'application annoncent un projet d'accord avec les deux entreprises américaines Oracle et Walmart.

TikTok a confirmé les déclarations du président américain Donald Trump. Un accord a bien été proposé pour que l’entreprise Oracle soit son partenaire technologique aux États-Unis et que le géant américain de la grande distribution Walmart soit son partenaire commercial. Le deal prévoit que les deux entreprises américaines puissent acheter jusqu'à 20 % de parts dans TikTok avant une future entrée en Bourse.

Interdiction repoussée au moins jusqu'au 27 septembre

« Nous sommes heureux que la proposition de TikTok, Oracle et Walmart résolvent les problèmes de sécurité soulevés par l'administration américaine et règle les questions concernant l'avenir de TikTok aux États-Unis », a indiqué une porte-parole alors que le président américain avait indiqué un peu plus tôt dans la journée avoir donné son feu vert à l'accord.

Le département américain du Commerce a réagi rapidement en annonçant samedi qu'il reportait au moins jusqu'au 27 septembre l'interdiction de télécharger aux États-Unis l'application chez les jeunes. Cette décision a été prise « au vu des développements positifs récents », indique un communiqué diffusé peu après la confirmation par TikTok d'un projet d'accord.

Donald Trump satisfait d'un futur accord

Le président américain dit avoir personnellement donné son feu vert, rapporte notre correspondante à New York, Loubna Anaki. Sans entrer dans les détails, Donald Trump a annoncé que Walmart et Oracle devraient prendre le contrôle de TikTok aux États-Unis, cassant ainsi le lien avec la société chinoise Byte Dance, la maison-mère de l’application. Le président estimaient que les autorités chinoises utilisaient l’application pour espionner les utilisateurs américains. Cette interdiction avaient donc été envisagée par le gouvernement américain au nom de la sécurité nationale.

Le président américain se réjouit de ce projet d'accord : « C’est un très bon accord pour les États-Unis. Ca n’aura plus rien à voir avec un pays étranger, plus rien à voir avec la Chine. La sécurité sera garantie à 100 %, ils vont utiliser des serveurs différents et très très sécurisés. »

Donald Trump a précisé que le nom de TikTok resterait le même, que la nouvelle société serait basée au Texas. Il rajoute qu'Oracle et Walmart s’engageraient à verser une donation de 5 milliards de dollars pour des programme d’éducation aux États-Unis. Il promet également la création de 25 000 emplois.