La bourse ferme dans 1 h 39 min
  • CAC 40

    5 577,57
    +59,02 (+1,07 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,20
    +34,66 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    29 998,49
    +359,85 (+1,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,2003
    +0,0069 (+0,58 %)
     
  • Gold future

    1 815,90
    +35,00 (+1,97 %)
     
  • BTC-EUR

    16 062,87
    -188,14 (-1,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    378,74
    -1,12 (-0,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    44,99
    -0,35 (-0,77 %)
     
  • DAX

    13 405,94
    +114,78 (+0,86 %)
     
  • FTSE 100

    6 381,62
    +115,43 (+1,84 %)
     
  • Nasdaq

    12 300,58
    +101,85 (+0,83 %)
     
  • S&P 500

    3 664,25
    +42,62 (+1,18 %)
     
  • Nikkei 225

    26 787,54
    +353,92 (+1,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 567,68
    +226,19 (+0,86 %)
     
  • GBP/USD

    1,3355
    +0,0023 (+0,17 %)
     

Tiffany et LVMH sauvent leur fusion en réduisant le prix

·1 min de lecture
TIFFANY ET LVMH SAUVENT LEUR FUSION EN RÉDUISANT LE PRIX
TIFFANY ET LVMH SAUVENT LEUR FUSION EN RÉDUISANT LE PRIX

PARIS (Reuters) - Tiffany et LVMH ont annoncé jeudi avoir conclu un accord sur la réduction du prix d'achat du joaillier américain par le groupe français de luxe.

Le prix de l'offre d'achat est ramené à 131,50 dollars par action, précisent les deux sociétés dans un communiqué, contre 135 dollars par action prévu initialement.

A ce prix, LVMH bénéficie d'une remise de 425 millions de dollars, soit environ 3% du prix d'achat initial de quelque 16 milliards de dollars (13,5 milliards d'euros).

Les autres modalités du projet de fusion sont inchangés et l'accord annoncé jeudi "met un terme à l'ensemble des actions judiciaires opposant devant la Cour du Delaware LVMH et Tiffany", précisent-ils.

LVMH et Tiffany étaient en conflit depuis que le groupe dirigé par Bernard Arnault a annoncé début septembre qu'il ne pouvait pas "en l'état" mener à bien son projet de rachat, reprochant à l'américain des erreurs de gestion et des performances commerciales insuffisantes. Chacun d'eux avait engagé une procédure judiciaire contre l'autre.

L'acquisition de Tiffany, qui devrait être finalisée début 2021, permettra à LVMH d'étoffer sa division la moins importante, les montres et joaillerie, au sein de laquelle figurent déjà les marques Bulgari et Tag Heuer, et de se développer dans l'un des domaines les plus dynamiques du secteur du luxe tout en renforçant sa présence aux Etats-Unis.

A la Bourse de Paris, l'action LVMH progressait de 0,65% à 404,75 euros à 10h06. A Wall Street, Tiffany a terminé mercredi à 129,95 dollars.

(Marc Angrand et Blandine Hénault)