Marchés français ouverture 6 h 11 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 270,97
    -248,21 (-0,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,2083
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    28 437,28
    -136,58 (-0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    29 774,25
    -5,90 (-0,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    700,88
    -34,26 (-4,66 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Accord des ministres de la zone euro sur une réforme du MES pour soutenir les banques

·1 min de lecture
ACCORD DES MINISTRES DE LA ZONE EURO SUR UNE RÉFORME DU MES POUR SOUTENIR LES BANQUES

BRUXELLES (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro sont convenus lundi de la possibilité de recourir au Mécanisme européen de stabilité (MES) comme d'un fonds de financement en dernier recours en cas de crise bancaire, a annoncé le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz.

Cet accord, bloqué depuis l'an dernier, rendra la zone euro plus stable et plus apte à résister aux crises futures, a ajouté le ministre allemand, dont le pays assure la présidence tournante de l'UE.

"Il y a des décisions, notamment au niveau de l'UE, qui semblent si techniques qu'il est difficile de reconnaître à première vue leur impact politique", a-t-il dit.

"L'accord de ce jour sur la réforme du fonds européens de sauvetage fait partie de ces décisions: la réforme du Mécanisme européen de stabilité renforce l'euro et tout le secteur bancaire européen. Parce que nous rendons la zone euro encore résistantes aux attaques des spéculateurs", a-t-il ajouté.

Pour son collègue français, Bruno Le Maire, cet accord constitue "Un nouveau pas pour l’Europe".

"Ce soir, ajoute-t-il sur son compte Twitter, les ministres des Finances de la zone euro se sont entendus sur le renforcement du Mécanisme européen de stabilité et de l’Union bancaire." Il y voit "deux avancées pour encore mieux protéger les Européens et l’économie de la zone euro".

(Jan Strupczewski avec Michael Nienaber à Berlin; version française Henri-Pierre André)