Marchés français ouverture 4 h 22 min
  • Dow Jones

    35 741,15
    +64,13 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    15 226,71
    +136,51 (+0,90 %)
     
  • Nikkei 225

    29 093,36
    +492,95 (+1,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,1605
    -0,0009 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    26 079,78
    -52,25 (-0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    54 193,39
    +616,34 (+1,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 510,69
    +1 268,01 (+522,50 %)
     
  • S&P 500

    4 566,48
    +21,58 (+0,47 %)
     

Accident sur les Champs-Élysées: le protoxyde d'azote pointé du doigt

·2 min de lecture
Le protoxyde d’azote peut se trouver de manière légale dans le commerce et sur Internet sous forme de cartouches. (Photo: Malcolm P Chapman via Getty Images)
Le protoxyde d’azote peut se trouver de manière légale dans le commerce et sur Internet sous forme de cartouches. (Photo: Malcolm P Chapman via Getty Images)

ACCIDENT - Cinq personnes ont été percutées ce mardi 21 septembre dans la soirée par une voiture Smart qui a foncé puis heurté violemment un rond-point des Champs-Élysées avant de se soulever. Trois d’entres elles ont été gravement blessées et transportées en urgence à l’hôpital, relaient plusieurs médias dont France Bleu Paris. Une quatrième personne a également été emmenée à la Pitié-Salpêtrière.

La conductrice, qui avait à bord une passagère, a également fait un passage à l’hôpital avant d’être placée en garde à vue. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de l’accident.

Très rapidement, les soupçons se sont portés vers le protoxyde d’azote ou gaz hilarant. La maire du 8e arrondissement de Paris, Jeanne d’Hauteserre a confirmé à la radio locale que des ballons remplis de protoxyde d’azote avaient été retrouvés dans le véhicule et que peu avant l’accident la conductrice s’était filmée en train d’en prendre.

Selon l’élue, sous l’effet du gaz, et alors qu’elle était au feu rouge, il y a eu méprise entre la pédale de frein et celle de l’accélérateur, une version également relayée par LCI. Pour l’édile, il est désormais impératif de revoir les règles du code de la route et de faire du protoxyde d’azote, comme l’alcool, “un produit à interdit à la consommation au volant”.

Le protoxyde d’azote est un gaz à usage médical mais qui peut aussi se trouver de manière légale dans le commerce et sur Internet sous forme de cartouches ou bonbonnes, par exemple pour les siphons de crème chantilly. Son usage est détourné pour les effets euphorisants et rapides qu’il produit mais les effets nocifs potentiels sont nombreux: vertiges ou perte de connaissance mais aussi troubles respiratoires, cardiaques ou neurologiques.

Au mois de mai dernier, le Parlement a adopté un texte luttant contre cet usage détourné auprès des jeunes. La nouvelle loi interdit ainsi “de vendre ou d’offrir à un mineur du protoxyde d’azote, quel qu’en soit le conditionnement”.

À voir également sur Le HuffPost: Un séisme surprend Melbourne et les habitants du sud-est de l’Australie

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles