Marchés français ouverture 1 h 46 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 616,76
    +374,55 (+1,33 %)
     
  • EUR/USD

    1,2099
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    29 483,94
    +621,17 (+2,15 %)
     
  • BTC-EUR

    30 131,45
    -41,54 (-0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    717,10
    -18,04 (-2,45 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Accident de Boeing en Indonésie : à la recherche de la deuxième boîte noire

·2 min de lecture

Les recherches se poursuivent. Les enquêteurs indonésiens avaient bon espoir, mercredi 13 janvier, de pouvoir retrouver la seconde boîte noire du Boeing qui s'est abîmé au large de Jakarta avec 62 personnes à bord ce week-end. Des plongeurs ont repêché la veille une première boîte noire, l'enregistreur des paramètres de vol (FDR), et se concentrent désormais sur la recherche de l'enregistreur des conversations de la cabine de pilotage.

Ces enregistreurs pourraient donner des informations cruciales pour comprendre pourquoi le Boeing 737-500 de Sriwijaya Air a soudainement chuté de quelque 10.000 pieds (3.000 mètres) en moins d'une minute et plongé dans la mer de Java samedi. "Les recherches continuent et nous espérons un bon résultat", a indiqué Rasman MS, un responsable des services de secours à des journalistes.

Les boîtes noires, qui enregistrent notamment la vitesse, l'altitude et la direction de l'appareil, aident à déterminer les causes des crashs dans 90% des cas, selon les experts de l'aviation. Les autorités n'ont pour l'instant pas donné d'indice sur ce qui avait pu causer l'accident de l'appareil vieux de 26 ans.

>> A lire aussi - Crash du 737 MAX de Lion Air : Boeing solde 9 plaintes sur 10

L'agence américaine en charge de la sécurité des transports (NTSB) a indiqué sur son fil Twitter envoyer des enquêteurs à Jakarta, aux côtés de représentants de Boeing, de GE Aviation, le fabricant des moteurs de l'appareil, et de l'Autorité américaine à l'aviation (FAA).

Plus de 3.000 personnes participent aux efforts de recherche en mer, avec des dizaines de bateaux, des hélicoptères ainsi qu'un robot sous-marin. "Cette opération n'est pas terminée", a indiqué mardi soir le commandant en chef des forces indonésiennes Hadi Tjahjanto. "Nous allons continuer à rechercher les victimes et toutes les parties restantes du fuselage".

Quatre victimes au total ont été identifiées en comparant leurs empreintes digitales à une base de données, dont un pilote de 38 ans qui n'était (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Nicolas Maduro s’engage à quadrupler la production de pétrole du Venezuela
Bouygues : Colas remporte un méga-contrat au Canada pour une ligne de métro
Google prive Donald Trump de sa chaîne YouTube, une vidéo pourrait inciter à la violence
Total et Engie s’allient pour un méga-projet de production d'hydrogène
Les commandes de Boeing s'effondrent en 2020