Marchés français ouverture 4 h 45 min

Abondance et prix bas du pétrole forcent Chevron à déprécier ses actifs de 11 milliards de dollars

1 / 2

Abondance et prix bas du pétrole forcent Chevron à déprécier ses actifs de 11 milliards de dollars

Avec un prix moyen du pétrole aujourd'hui bien loin de ses plus hauts de l'année (64 dollars le baril actuellement contre un pic à 76) du fait d'une offre dopée par le boom des hydrocarbures de schiste, Chevron a sévèrement revu à la baisse la valeur de ses actifs. L'américain pourrait enregistrer une charge de dépréciation qui pourrait atteindre 10 à 11 milliards de dollars.

Le groupe californien attribue principalement la perte de valeur de ses avoirs à la baisse de ses prévisions du prix des hydrocarbures, et en particulier du gaz naturel. Concrètement, Chevron a écoulé sa production à un prix moyen équivalent à 47 dollars le baril au troisième trimestre écoulé, en baisse de 24,2% sur un an, tandis qu'il a vendu son gaz naturel à 0,95 dollar les 1000 pieds cubes, contre 1,80 dollar au troisième trimestre 2018.

Chevron explique par ailleurs qu'à l'heure de forte abondance des énergies fossiles, certains de ses gisements actuels ou futurs (gaz de schiste Appalachia, plateforme Bigfoot...) ne seront pas aussi rentables que prévu. Des projets internationaux non identifiés ont également perdu une bonne partie de leur valeur, a dit le groupe qui n'exclut pas de vendre la plupart de ces actifs.

Le cabinet d'analyses IHS Market explique ainsi que le prix du gaz naturel devrait baisser davantage dans les prochaines années parce que le niveau de l'offre dépasse celui de la demande (ce qui est le cas aux Etats-Unis depuis 2017 selon les...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi